Archives par mot-clé : Section Roses

Les recettes de la section Roses de janvier

Les amis des roses allemands (www.rosenfreunde.de) sont aussi nos amis.

Grâce à Monsieur Klaus Strobel, madame Dickhaut nous a transmis plusieurs feuillets de recettes de douceurs à base de pétales de roses. Jacques Mouchotte vous en traduira deux tous les mois et nous vous les présenterons.

A vos casseroles et léchez vous les babines !

Gelée de rose au vin rouge

Ingrédients

  • 15 pétales de roses parfumées
  • ¼ litre de vin rouge
  • ¾ de litre d’eau
  • 4 citrons pressés
  • 2 petits morceaux de gingembre
  • 1 kg de sucre gélifiant
  • Pots à confiture

Préparation

Mettre les pétales de rose, le vin rouge, l’eau, le jus de citron et le gingembre dans une casserole avec couvercle. Laisser reposer toute la nuit.

Le lendemain porter à ébullition puis laisser la préparation couverte. Ajouter le sucre gélifiant, bien mélanger puis porter à nouveau à ébullition et laisser bouillir pendant 4 mn.

Remplir les pots de confiture avec le liquide bouillant et fermer hermétiquement tout de suite.

Compote de roses

Ingrédients

  • 350 gr de pétales de roses parfumées
  • 500 gr de sucre gélifiant

Préparation

Laver soigneusement les pétales et les mettre dans un saladier. Bien mélanger le sucre gélifiant et les pétales. Broyer avec un moulin à légume ou un blender. On peut ajouter un peu d’eau ou de sirop de rose.

Cet automne, plantez des rosiers label rouge !

Pour un printemps fleuri, plantez dès cet automne des rosiers label rouge !

Les roses apportent au jardin un charme incomparable, surtout lorsqu’elles sont abondantes et portées par un plant vigoureux et resplendissant de santé. Même si vous n’avez pas ce que l’on appelle « la main verte », vous pouvez, vous aussi, profiter du plus beau des jardins en y installant des rosiers Label Rouge, vraiment faciles à vivre.

C’est le moment de planter !

Les Rosiers Label Rouge sont disponibles depuis le lundi 9 octobre 2017 et ce afin de garantir leur maturité.

Repérez les rosiers labellisés sans vous tromper parmi le grand choix en magasin ou en pépinière grâce à leur étiquette facilement reconnaissable.

Plantés dès cet automne, vos plants auront le temps de bien s’installer. Pour avoir le plaisir d’admirer vos beaux rosiers en fleurs dès le printemps prochain, l’idéal est de les planter entre octobre et fin novembre. Ils seront les premiers à démarrer dès le retour des beaux jours.

Rosier Livia® (Meikifunk. Meilland)
Rosier Rock’nrose® (Adafitalu. Nirp)

Un rosier Label Rouge, c’est quoi ?

C’est un rosier de qualité supérieure par rapport aux rosiers courants du commerce. Pour cela, les professionnels ont fait évoluer leurs techniques de culture pour obtenir un plant plus fort, plus résistant aux maladies, plus florifère et assurer une parfaite traçabilité.

Parallèlement, la gamme variétale a été largement restreinte aux variétés qui disposent naturellement de qualités intrinsèques exceptionnelles et primées lors des Concours internationaux de Roses. Ainsi, tous les critères importants sont pris en compte : le port de la plante, l’aspect du feuillage, la floribondité, la beauté, l’évolution de la fleur et même pour certains rosiers, le parfum.

Le Rosier Label Rouge en 3 points

• Les plants ont 38 semaines minimum de culture (contre 35 souvent constatées pour le rosier courant).
• Leur diamètre de collet a une taille minimum garantie : 16 mm pour les buissons et 18 mm pour les grimpants.
• Le stockage et le transport respectent la chaîne de l’humidité pour une bonne conservation.

Le label rouge : un label de qualité

Derrière le Label Rouge, 77 adhérents engagés pour la qualité supérieure

Créée en 2009, l’association Excellence Végétale regroupe des producteurs, des distributeurs et des associations de professionnels et de jardiniers amateurs. Sa mission est d’assurer la gestion et la promotion des signes de qualité pour les végétaux. À ce jour, en plus des Rosiers, sont disponibles des Dahlias, des Géraniums, des Sapins de Noël Label Rouge. De nombreux autres végétaux préparent leur labellisation.

Les rosiers, vous les aimez, cultivez-les !

Vous aimez les roses, mais vous pensez que les rosiers sont des arbustes difficiles : plantation, entretien, taille et protection contre les insectes et maladies vous préoccupent.

Chassez vos inquiétudes et découvrez comment les rosiers, par leur richesse et leur variété, sauront répondre parfaitement à vos attentes et à vos goûts à travers les argumentaires rédigés par notre section Roses !

Visite des pépinières et roseraies Georges Delbard

Le 13 septembre dernier, une journée d’étude organisée conjointement par la section Roses et la section Potagers et fruitiers s’est déroulée sur le site des pépinières et roseraies Georges Delbard à Malicorne.

Lors de cette visite nous avons été accueillis par Henri et Arnaud Delbard qui nous ont présenté la société et son historique, riche de leur expérience de créateurs de variétés de fruitiers, rosiers et dahlias depuis 3 générations ainsi que l’état des recherches et des développements en cours.

Les membres des sections présents ont ensuite eu le plaisir de visiter le laboratoire et la chaîne de production des cultures in-vitro : 1 millions de porte-greffe et fruitiers et 50 000 en rosiers, les serres d’hybridation et de tests.


Le groupe est ensuite parti à la découverte de l’outil de production et de ses 650 000 rosiers et 180 000 fruitiers : stockage, conditionnement, expédition…

La pause déjeuner fut l’occasion d’échanger sur des pistes de partenariat.

La visite de la collection historique de fruitiers et des vergers tests a clôturé cette journée riche en échanges pour l’ensemble des participants.

Nous tenons à remercier vivement Henri et Arnaud Delbard pour la qualité de leur accueil et pour cette visite très intéressante et instructive qui nous a permis de mieux apprécier la dimension de cette entreprise.
Ce sont des contacts de qualité, qui peuvent contribuer à des échanges constructifs pour notre association comme pour l’entreprise Delbard.

Cette expérience est à renouveler et doit inciter l’ensemble des sections à partager et mutualiser leurs projets de sorties.

[Grand Prix de la Rose] Palmarès de la 9e édition

La remise de la 9e édition du Grand prix de la rose a eu lieu dans les salons de l’Hôtel de ville de Bordeaux, en présence de Magali Fronzes, adjointe au maire en charge de la nature en ville et des espaces verts de Bordeaux, le 18 mai dernier.

Pour cette 9e édition, c’est le charme de Château de Cheverny® qui a conquis le jury. Le rosier paysage de la Société nouvelle Pépinières et Roseraies Georges Delbard remporte le Grand prix toutes catégories.

De gauche à droite : Benoît Ganem (président de Val’hor), Janic Gourlet (vice-président de la SNHF et président de sa section roses), Magali Fronzes (adjointe au maire en charge de la nature en ville et des espaces verts de Bordeaux), Christophe Travers (Pépinières de la Saulaie), Arnaud Delbard (Société nouvelle Pépinières et Roseraies Georges Delbard), Sonia Meilland-Guibert (Meilland International), Jacques Mouchotte (ex-sélectionneur chez Meilland International et membre de la sections roses de la SNHF), Jérôme Rateau (André Ève, roses anciennes & nouvelles), Dominique Douard (président de la SNHF) et Henri Delbard (président d’honneur de la SNHF).

Partenaire

La Société Nationale d’Horticulture de France remercie vivement Val’hor, l’interprofession français de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage pour son soutien à l’organisation du Grand prix de la rose.

Grand prix - Toutes catégories

Château de Cheverny® Deliaupar’
ROSIER PAYSAGE

Comme le château de Cheverny à travers les époques, le rosier Château de Cheverny® garde sa splendeur tout au long de la belle saison. De mai à octobre, ce grand rosier arbustif se couvre de fleurs qui exhalent un parfum intense aux notes fraiches de fleurs printanières, de fruits d’été et de thé, sur fond d’épices vanillées. Il produit de nombreux boutons jaune rosé qui donnent naissance à des fleurs en coupe jaune safran et qui tombent toutes seules à la fin de la floraison. Le feuillage brillant de ce rosier ne craint ni les maladies, ni les gelées et son port compact permet de réaliser de superbes massifs ou de le planter en pot.

Obtention > Société nouvelle Pépinières et Roseraies Georges Delbard

Caractéristiques techniques

  • Rosier Floribunda
  • Bouton jaune rosé évoluant vers le jaune safran puis le crème
  • Diamètre : 7 cm
  • 40-60 pétales
  • Fleurs en coupe
  • Extrêmement florifère et floraison continue de fin mai à octobre
  • 8-10 fleurs par rameaux
  • Port arbustif, très vigoureux et ramifié
  • Hauteur : 120-140 cm
  • Défloraison très saine par chute des pétales. Rosier autonettoyant
  • Très belle remontée d’automne
  • Très forte résistance aux maladies : tâches noires, rouille et oïdium.
  • Feuillage vert et brillant.
  • Très bonne résistance aux gelées
  • Bon comportement en pot Port stable et floraison longue

1er PRIX Catégorie « buisson à fleurs groupées »

Rayon de soleil® ‘Meianycid’

Ce rosier à port buissonnant d’une hauteur de 70 à 100 cm, présente un feuillage vert foncé brillant d’une belle densité. Ses fleurs d’un jaune d’or soutenu très lumineux portent bien leur nom de baptême. Il offre une floraison abondante et continue du printemps aux premières gelées et se montre très résistant aux maladies.

Obtention > Meilland International

1er PRIX Catégorie « buisson à grandes fleurs »

Pierre Hermé® ‘Evecot’

Ce rosier à port érigé, d’une hauteur de 120 cm, produit toute la saison de grandes fleurs doubles turbinées au parfum puissant qui fleurissent en un camaïeu de rose et d’abricot. L’arbuste est robuste, rustique et vigoureux et possède une excellent résistance aux maladies du feuillage.

Obtention > André Ève, roses anciennes & nouvelles

1er PRIX Catégorie « sarmenteux »

Golden boy® ‘Chewyellowdoor’

Ce rosier très florifère, très résistant aux maladies, présente une bonne remontance. Ses fleurs jaune pâle au coeur jaune soutenu, valorisées par un feuillage homogène, sont pleines de charme.

Obtention > Chris Warner, présenté par les Pépinières de la Saulaie

1er PRIX Catégorie « paysage »

Saint Adrien® ‘Kormelaus’

Ce rosier est naturellement résistant aux maladies et très remontant. Ses fleurs abricot pâle avec un coeur plus soutenu atteignent un diamètre d’environ 10 cm lorsqu’elles sont épanouies. Elles exhalent un parfum délicieux, présent sans être enivrant. Véritable arbuste, il ne nécessite pas de taille particulière, si ce n’est la formation pour obtenir un joli buisson.

Obtention > Kordès

PRIX Coup de coeur du jury

Lambert Wilson® ‘Evefol’

Variété particulièrement mellifère, ce rosier buisson à fleurs groupées, à port semi-érigé, fleurit toute la saison en gros bouquets de fleurs simples évoluant d’un abricot léger au rose pastel. Le parfum subtil et agréable, aux notes de tilleul et chèvrefeuille, ajoute au charme de cette fleur délicate. L’arbuste est vigoureux, rustique et possède une bonne résistance aux maladies.

Obtention > André Ève, roses anciennes & nouvelles

Récompenses

Par Monsieur le Président de la République

Le lauréat du Grand prix de la rose se voit offrir une boîte de Mantes, bleu nuagé, filet or, jeu de fond intérieur et extérieur fleurs classiques. La forme de cette boite à confiserie a été conçue à la manufacture de Sèvres en 1903. Le couvercle et le corps sont tournés à la main et cuits ensemble. Le bleu de Sèvres est posé au pinceau, sur l’émail transparent. Il nécessite trois couches superposées pour obtenir cette nuance caractéristique. L’or pur est posé au pinceau et poli à l’agate ou à l’hématite après une quatrième et dernière cuisson, pour lui donner sa brillance inaltérable. Le décor, la rosace n°202, Ombellifère, fait partie d’une série créée par les soeurs Vesque en 1919.

Par Fragonard

Le célèbre parfumeur grassois récompense l’ensemble des lauréats de la 9e édition du Grand prix de la rose, d’un assortiment de produits aux senteurs florales.

Grand_prix_de_la_rose_9e_edition

Les roses baptisées en 2016

Les baptêmes de roses sont l’occasion pour les obtenteurs de lancer officiellement leurs plus récentes créations, sous la protection de leur parrain ou marraine. Ces cérémonies permettent une large communication, et les noms donnés sont un critère de choix qui compte. L’occasion, pour chacune de ces nouvelles roses, de raconter une histoire…

Voici une sélection de variétés qui ont été baptisées officiellement au cours de l’année 2016, avec quelques mots sur cette cérémonie, l’histoire du nom qu’elles portent, et bien sûr une description de l’arbuste et des fleurs. Nous précisons aussi si elles sont proposées au grand public dès cette année ou s’il faudra attendre encore un peu (les premières productions peuvent aussi être épuisées). Une recherche sur internet vous permettra de savoir où vous les procurer.

Nous les avons classées par ordre chronologique de leur baptême.

VILLE D’ANNONAY

Rose Ville D'AnnonayCette rose a été baptisée le 2 mai dans la serre des Pépinières & Roseraies Paul Croix à Bourg-Argental pour fêter les 50 ans de jumelage de la ville voisine d’Annonay en Ardèche, avec la ville allemande de Backnang. La cérémonie avait lieu en présence de sa marraine, la journaliste Odile Mattéi, et de son parrain, le député-maire Olivier Dussopt.

Obtenteur : Jacques Ranchon
Nom variétal : Crobido
Description : rosier buisson portant de larges bouquets de fleurs d’un rouge vermillon éclairé d’un cœur d’étamines jaune d’or, aux couleurs du blason de la ville d’Annonay (h : 80-100 cm).
Commercialisation : oui

MADEMOISELLE MEILLAND

Rose Mademoiselle MeillandEn hommage aux Mesdemoiselles Meilland, qui ont œuvré à l’obtention de roses depuis plus de cent ans, elle a été baptisée le 13 mai dans le cadre des premières floralies d’Antibes. Une ville qui est le berceau de cette célèbre famille de rosiéristes.

Obtenteur : Meilland
Nom variétal : Meinostair
Description : un rosier buisson à grandes fleurs, d’une excellente résistance aux maladies, portant des fleurs rose bonbon, au parfum de verveine citronnée. Primé à Monaco (h : 100-110 cm).
Commercialisation : oui

ROALD DAHL

Rose ROALD DAHLPrésenté pour la première fois en France aux Journées des Plantes de Chantilly les 13, 14 et 15 mai, un hommage à ce célèbre écrivain britannique, décédé en 1990, auteur de livres pour enfants.

Obtenteur : David Austin
Nom variétal : Ausowlish
Description : un bel arbuste arrondi et buissonnant, avec peu d’épines, dont les boutons rouge orangé s’ouvrent en rosettes de couleur pêche, légèrement en coupe, au parfum de rose thé. Idéal en pot (h : 125 cm).
Commercialisation : oui

GARANCE-CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE-VERDUN

Rose GARANCE-CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE-VERDUNUn baptême très symbolique le 21 mai au parc Japiot de Verdun, en présence de son parrain, Christophe Malavoy. Lors de cette cérémonie, le trou de plantation a été bouché avec une pelle de la Première Guerre mondiale et le rosier a été arrosé avec de l’eau d’Ornes, l’un des villages détruits pendant la bataille. Une conférence et des lectures de poèmes et lettres de Poilus se sont ensuite déroulées au Mémorial de Verdun.

Obtenteur : Lens (Belgique)
Nom variétal : NC
Description : un rosier buisson à fleurs groupées, rouge feu, parfumées, qui s’ouvrent en coupe et dévoilent leurs étamines jaunes.
Commercialisation : oui, auprès de l’association Agir pour le Verdunois

MYRIAM, COURIR POUR ELLES

Rose Myriam, courir pour ellesMyriam était très investie dans l’association Courir pour elles, créée en 2009 pour aider les femmes atteintes d’un cancer. La maladie l’a emportée début 2016. La course organisée le 22 mai près de Lyon lui était dédiée et ce rosier baptisé à cette occasion. Pour chaque rosier vendu, 1 euro est reversé à la ligue contre le cancer.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evelubis
Description : un rosier couvre-sol, particulièrement résistant, qui se pare de juin aux gelées de bouquets de fleurs rose fuchsia, légèrement parfumées. Une variété idéale pour les bacs et les talus (h : 60 cm).
Commercialisation : oui

ANDRÉ ÈVE, LE JARDINIER DES ROSES

Rose André Eve le jardinier des rosesElle a été baptisée le 26 mai, à l’occasion de l’inauguration du nouvel établissement des Roses Anciennes André Ève près du château de Chamerolles, en hommage à son créateur, décédé en août 2015. Deux marraines pour cette rose, amies du rosiériste : Évelyne Sallandre, auteur du livre « André Ève, le jardinier des roses », et Pierrette Kieny, jardinière alsacienne.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evegeboll
Description : un rosier buisson au robuste feuillage, bien résistant aux maladies et très remontant, qui se pare, jusqu’aux gelées, de grandes fleurs en coupe, rose vif, agréablement parfumées (h : 80-100 cm).
Commercialisation : oui

À CHACUN SON EVEREST

Rose A chacun son EverestBaptisée le 1er juin dans le cadre de Jardins, Jardin aux Tuileries, sur le jardin Truffaut, au nom de cette association, créée en 1994, pour venir en aide aux enfants atteints de cancer ou de leucémie, et les femmes en rémission d’un cancer du sein. Sa marraine était la fondatrice de cette association, Christine Janin, médecin et alpiniste, première Française à avoir atteint le toit du monde en 1990.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evestri
Description : un rosier grimpant, particulièrement résistant et remontant, aux fleurs simples, bicolores, rouges striées de blanc, parfumées. Primé à plusieurs concours internationaux (h : 300 cm).
Commercialisation : oui

JULIE ANDRIEU

Rose Julie AndrieuBaptisée le 1er juin, dans le très beau cadre de la roseraie de Provins, en présence de sa marraine Julie Andrieu, journaliste, animatrice à la radio et la télévision, auteur d’une vingtaine d’ouvrages dans le domaine de la cuisine.

Obtenteur : Delbard
Nom variétal : Delstrirocrem
Description : un rosier ramifié très vigoureux, qui peut être palissé comme un grimpant. Résistant aux maladies et aux hivers rigoureux. Les fleurs sont composées de 80 pétales, striés de rose et blanc crème, très parfumées (h : 140-160 cm).
Commercialisation : oui

QUINCY JONES

Rose Quincy JonesUn hommage à ce trompettiste américain, musicien de pop et de jazz, compositeur notamment de la chanson La rose noire.

Obtenteur : Laperrière
Nom variétal : Lapquin
Éditeur : Edirose
Description : rosier buisson à grandes fleurs, au port vigoureux, avec une bonne résistance aux maladies, au feuillage vert mat. Grappes de fleurs globuleuses, rose ambré, au parfum anisé (h : 80-90 cm).
Commercialisation : oui

LA MERVEILLE DU MONT-SAINT-MICHEL

Rose La Merveille du Mont-Saint-MichelCe baptême, le 3 juin, s’inscrit dans les cérémonies organisées à l’occasion du 1050e anniversaire de l’arrivée des moines bénédictins à l’abbaye du Mont-Saint-Michel. Une roseraie a été créée à cette occasion.

Obtenteur : Christian Hanak
Nom variétal : NC
Éditeur : Isabelle et Jérôme Chéné (Roses Loubert)
Description : un rosier grimpant ou grand buisson, très résistant aux maladies, portant des bouquets de fleurs groupées, en coupe, rose clair, très parfumées (h : 200-300 cm).
Commercialisation : à commander aux Roses Loubert

TOUL

Rose ToulCette rose a été baptisée le 5 juin dans le cadre des Rendez-vous aux jardins, à la demande du maire de Toul, pour inaugurer une extension de la roseraie de cette ville historique de Lorraine.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evejubisia
Éditeur : Roses anciennes André Ève
Description : un rosier buisson à fleurs très doubles en forme de pivoines, rose fuchsia, très parfumées. Il fleurit de juin aux gelées et résiste bien aux maladies (h : 80 cm).
Commercialisation : oui

MADEMOISELLE DES MINUITS

Rose Mademoiselle des MinuitsUne semaine plus tard que prévu en raison des fortes pluies, ce rosier a été baptisé le 7 juin dans la roseraie conservatoire du Théâtre des Minuits, compagnie installée dans un grand jardin à La-Neuville-sur-Essonne dans le Loiret, où André Ève avait réuni toutes ses créations. Son nom rappelle le privilège qu’ont les actrices de toujours pouvoir être appelées « Mademoiselle ».

Obtenteur : André Ève
Nom variétal : Evesibthea
Éditeur : Roses anciennes André Ève
Description : ce rosier liane se couvre d’une avalanche de petites fleurs d’un rouge flamboyant. Cette plante, jamais malade, à la végétation puissante, ne demande ni traitements ni entretien, mais la floraison n’est pas remontante (h : 400-600 cm).
Commercialisation : oui

LA CLÉ DE LA ROSE

Rose La Clé de la RoseLa Clé de la Rose est l’association qui a créé une roseraie dédiée aux roses du patrimoine, située à l’entrée de la ville de Cluny en Bourgogne, près des ruines de sa célèbre abbaye. Cette rose y a été baptisée le 11 juin, en présence d’Annick Richard, présidente de cette association, et de sa marraine Josiane Pierre-Bissey, présidente de l’association Roses anciennes en France.

Obtenteurs : Dominique Massad et Fabien Ducher
Nom variétal : Masclera
Description : un rosier buisson aux grandes fleurs rose lilas très parfumées, à utiliser en massifs ou en pots (h : 90-110 cm).
Commercialisation : oui

MATHILDE SEIGNER

Rose Mathilde SeignerBaptisée le 11 juin aux Journées de la Rose de l’Abbaye de Chaalis, en présence de la comédienne, marraine cette année de la manifestation.

Obtenteur : Jean-Lin Lebrun (Mela Rosa)
Nom variétal : Lebmath
Description : grand arbuste ou petit grimpant, un rosier vigoureux et très sain, aux grandes fleurs bien doubles, très parfumées, dont le rose vif s’adoucit avec les jours. Des fleurs qui vivent longtemps et s’épanouissent plusieurs fois par an (h : 250 cm).
Commercialisation : oui

GÉRARD DEPARDIEU

Rose Gérard DepardieuC’est dans son château de Tigné, au cœur de l’Anjou, que Gérard Depardieu a baptisé le 11 juin cette rose Croix qui portera son nom, en présence de nombreux invités, amis et voisins. L’acteur a dévoilé à cette occasion une facette de lui peu connue : son amour pour la nature et son goût des roses.

Obtenteur : Dominique Croix
Nom variétal : Crodantin
Description : des fleurs doubles d’un rose tendre, très parfumées (h : 100 cm).
Commercialisation : oui

ROSE DE LOURDES

Rose de LourdesElle a été baptisée le 11 juin dans les jardins de l’hôtel de ville de Lourdes, en présence des élus et des responsables des services espaces verts. C’est Delbard déjà, Georges, qui avait créé en 1958 le rosier ‘Centenaire de Lourdes’, classé parmi les meilleurs rosiers du siècle dernier. Aujourd’hui, cette nouvelle rose fera rayonner la ville.

Obtenteur : Arnaud Delbard
Nom variétal : Delmarie
Description : une rose conjuguant lumière blanche et cœur d’or.
Commercialisation : auprès de la ville, en quantité limitée

ROBERT HOSSEIN

Rose ROBERT HOSSEINLe baptême de cette rose a eu lieu le 18 juin à Honfleur, en présence des élus locaux et de son parrain, tout à la fois acteur, metteur en scène, scénariste… et passionné de jardins.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Korcripoco
Éditeur : Globe Planter
Description : un rosier très résistant aux maladies. Ses fleurs aux multiples pétales de couleur crème et marginés de rose, légèrement parfumées, remontent de juin à octobre (h : 120 cm). Ce rosier portait auparavant le nom d’Athena.
Commercialisation : oui

SOMME 2016

Rose Somme 2016Dévoilée le 25 juin à Rancourt dans les lieux de mémoire allemand, britannique et français qu’abrite ce petit village de la Somme, cette rose rend hommage à tous ceux qui ont participé, il y a cent ans, à cette bataille meurtrière. Créée à l’initiative de l’Association picarde des parcs et jardins, elle a été baptisée par 4 parrains, dont le journaliste français Henri Sannier.

Obtenteur : Dominique Massad
Nom variétal : Massom
Éditeur : Pétales de roses
Description : un rosier buisson très résistant aux maladies, aux rameaux peu épineux et au feuillage vert brillant vernissé. Ses fleurs aux tonalités chatoyantes de violet, sont puissamment parfumées (h : 80 cm).
Commercialisation : oui

SŒURS TATIN

Rose SŒURS TATINBaptisée le 3 juillet à Lamotte-Beuvron, en présence des élus locaux, du pâtissier Stéphane Glacier, parrain du rosier, et des Ambassadeurs de la Tarte Tatin de Lamotte-Beuvron, en hommage à ces deux sœurs qui ont donné leur nom à ce célèbre dessert aux pommes caramélisées.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Korbylosaug
Éditeur : Globe Planter
Description : un rosier buisson très résistant aux maladies, avec une floraison jaune orangé, abondante et continue jusqu’aux gelées. Primée aux concours de Baden-Baden et Orléans (h : 70 cm).
Commercialisation : oui

XCELLENCE DE FRONTIGNAN

Rose XCELLENCE DE FRONTIGNANBaptême le 17 juillet au vignoble de Frontignan, pour les 30 ans du Festival du Muscat et les 80 ans de l’appellation.

Obtenteur : Tantau (Allemagne)
Nom variétal : Tan 10553
Éditeur : Franck Reuter/Edirose
Description : rosier couvre-sol aux fleurs jaunes et parfumées. Il entre dans la famille des Rosa X-Trem, qui regroupe les variétés particulièrement résistantes éditées par Edirose, complétant les variétés rouges et roses.
Commercialisation : automne 2017

NATHALIE SIMON

Rose Nathalie SimonGrosse chaleur pour ce baptême à Orléans le 27 août, dans le cadre des fêtes de Saint-Fiacre en présence de sa marraine, ancienne championne et animatrice à la télévision, qui a passé une partie de sa jeunesse dans cette ville.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Kormahensi
Éditeur : Globe Planter
Description : un buisson érigé, aux fleurs d’un rose pur, dégageant le soir un parfum de frangipane (h : 120 cm). Ce rosier s’appelle en Allemagne ‘Kölner Flora’.
Commercialisation : oui

PARFUM DE NANTES

Rose Parfum de NantesBaptisée le 3 septembre à Nantes, dans le cadre de la 29e édition de la manifestation La Folie des Plantes, avec pour marraine Johanna Rolland, maire de la ville, et pour parrain le chef d’orchestre, grand amateur de jardins, William Christie.

Obtenteur : Michel Adam
Nom variétal : Adasixalo
Éditeur : Nirp International
Description : un rosier aux grandes fleurs bicolores, rose et jaune, sur un feuillage vert foncé luisant. Remarquable par son parfum primé lors de la Biennale de la rose parfumée à Nantes en 2015 (h : 90-100 cm).
Commercialisation : oui

CHÂTEAU DE CHEVERNY

Rose Château de ChevernyBaptisée le 17 septembre dans les jardins du château de Cheverny, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Un hommage à ce château qui garde sa splendeur au travers des époques.

Obtenteur : Delbard
Nom variétal : Deliaupar
Description : un grand rosier arbustif, très résistant aux maladies, au feuillage brillant et aux fleurs en coupe très parfumées, d’un jaune doré éclatant qui s’éclaircit progressivement. Récompensé à Monza, Nantes pour son parfum, et Bagatelle (h : 120-150 cm).
Commercialisation : automne 2016

JUBILÉ DU PUY & PAPE FRANÇOIS

Rose Pape François
Pape François

C’est le 24 septembre qu’ont été bénies solennellement par Monseigneur Luc Crépy en la cathédrale du Puy-en-Velay, les roses des Pépinières Paul Croix Jubilé du Puy et Pape François

Rose Jubilé du Puy
Jubilé du Puy

Obtenteur : Dominique Croix et Jacques Ranchon
Nom variétal : Crochrysti (Jubilé du Puy)
Crosoupent (Pape François)
Description : Jubilé du Puy est un rosier aux larges fleurs en coupe, d’un rose tendre et très parfumées, qui se renouvellent du printemps au début de l’hiver (h : 100 cm). Pape François est un grimpant aux nombreuses fleurs doubles blanc rosé et au feuillage brillant (h : 220 cm).
Commercialisation : oui

GRUAUD-LAROSE

rose GRUAUD-LAROSEBaptisée le 30 septembre dans ce château du vignoble bordelais, lors d’une journée conçue pour allier la magie des vins et des roses, à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle roseraie.

Obtenteur : Michel Adam
Nom variétal : Adasimagruaud
Éditeur : Nirp International
Description : un grand cru de la création de cet obtenteur, avec un feuillage vert sombre et des fleurs aux multiples pétales blanc crémeux entourant un cœur rosé, puissamment parfumées (h : 90 – 100 cm). Primé notamment à Lyon et à Orléans.
Commercialisation : oui

LAURENT VOULZY

Rose LAURENT VOULZYBaptisée le 30 septembre, en présence de l’artiste et de nombreuses personnalités, lors de la 54e Fête des jardins et des saveurs des Jardins fruitiers de Laquenexy en Moselle. Laurent Voulzy, fort d’une carrière de près de 40 années au service de la pop française, est également très engagé dans des œuvres caritatives et humanitaires.

Obtenteur : Guillot
Nom variétal : GUI3009
Description : un rosier de la famille des GENEROSA, avec une grande résistance et une abondante floribondité. Les fleurs ont des couleurs ambrées, évoluant dans un camaïeu de rose, orange, jaune, et un puissant parfum de notes acidulées (h : 100 cm).
Commercialisation : automne 2016 sur le site des roses Guillot, automne 2017 dans les jardineries.

Marie-Hélène Loaëc, section roses

Les rosiers, vous les aimez, cultivez-les !

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateursVous aimez les roses, mais vous pensez que les rosiers sont des arbustes difficiles : plantation, entretien, taille et protection contre les insectes et maladies vous préoccupent.

Vous avez peut-être été aussi déçus par des rosiers achetés sur le seul critère d’une belle photo : reprise difficile, porte-greffe mal adapté… n’ont pas donné le bel arbuste que vous espériez.

Par ailleurs, la suppression prochaine des produits phytosanitaires de synthèse peut être aussi un frein à votre achat, car vous pensez ne plus pouvoir les soigner.

Chassez vos inquiétudes et découvrez comment les rosiers, par leur richesse et leur variété, sauront répondre parfaitement à vos attentes et à vos goûts !

Les atouts du rosier au jardin

De nombreux rosiers d’aujourd’hui, selon les familles et les variétés, possèdent tous les atouts pour vous séduire :

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateurs

Des bonnes conditions faciles à respecter

Quelques règles sont à respecter pour planter les rosiers dans les meilleures conditions, mais elles ne sont pas plus contraignantes que pour les autres arbustes :

  • Une situation ensoleillée, bien aérée.
  • Un sol neutre, bien ameubli avec du terreau et du compost.
  • Une densité de 2 ou 3 rosiers par m², 1 ou 2 rosiers par m² pour les couvre-sols. Le sol devrait être ainsi couvert en une saison.
  • Une plantation en automne ou hiver, hors période de gel, si les rosiers sont à racines nues, ou au printemps, s’ils sont en conteneur.

Vous pouvez aussi replanter votre rosier dans un grand contenant.
Si vous voulez éviter cette opération, il vous suffit de poser le rosier acheté en pot sur le coin de votre terrasse, pour profiter quelques semaines de sa floraison.

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateurs

Faisons la chasse aux idées reçues

Les roses d’aujourd’hui n’ont plus de parfum.

FAUX. Le parfum est l’un des critères de sélection des rosiéristes. Il est vrai qu’il vient après la recherche de la résistance de l’arbuste. Pratiquement toutes les roses exhalent un parfum, plus ou moins intense, mais sa perception dépend de nombreux critères : heure, humidité, température, environnement. Et tous les nez n’ont pas la même sensibilité aux odeurs !

Les rosiers sont des arbustes difficiles à tailler.

FAUX. La taille supprime les branches mortes et trop frêles, aère l’arbuste, provoque la pousse de nouveaux rameaux, donne une belle forme au rosier. C’est une opération facile et qui supporte les erreurs. Mais si vous voulez l’éviter, il suffit de choisir des rosiers paysagers, couvre-sols ou miniatures : ils n’ont pas besoin d’être taillés pour fleurir abondamment.

Les rosiers anciens sont ceux qui ont les plus jolies fleurs.

FAUX. Les roses anciennes ont un attrait irremplaçable : celui de leur histoire. Mais souvent, les amateurs de roses anciennes recherchent simplement une certaine forme de fleurs. Or, ces formes, simples ou au contraire très doubles, vous les retrouverez dans de nombreuses variétés d’aujourd’hui. Avec en prime une meilleure résistance du rosier.

Des variétés pour réussir à coup sûr

Depuis une vingtaine d’années, le premier critère de recherche des rosiéristes pour créer de nouvelles variétés est leur bonne résistance aux maladies et aux parasites, ainsi qu’aux mauvaises conditions de sol et de climat.
Les mentions de prix et labels, qui témoignent de cette résistance et garantissent une importante floribondité, peuvent vous aider au moment du choix : le label allemand ADR, le Grand prix de la rose SNHF, les prix décernés dans les grands concours de roses nationaux et internationaux ou encore le Label Rouge, sur lequel travaillent les rosiéristes.

Le Grand prix de la rose SNHF

Les rosiers lauréats du Grand prix de la rose SNHF ont fait preuve de leur excellent comportement, dans toutes les régions climatiques de France.

Testés pendant plusieurs années dans sept villes réparties sur tout le territoire métropolitain (Annecy, Bordeaux, L’Haÿ-les-Roses près de Paris, Marseille, Montpellier, Nancy et Rennes), ils ont été sélectionnés pour leur floribondité et leur résistance aux maladies.
Les espèces lauréates du Grand prix de la rose SNHF :

•Line Renaud® (‘Meiclusif’) – Obtenteur : Meilland
•Louis Blériot® (‘Meibiviers’) – Obtenteur : Meilland
•Sunstar® (‘Korsteimm’) – Obtenteur : Kordes
•Ali Baba® (‘Chewalibaba’) – Obtenteur : Chris Warner
•Peace & Love® (‘Chewsunsign’) – Obtenteur : Chris Warner
•Crème Chantilly® (‘Meiradena’) – Obtenteur : Meilland / Radler
•Sweet Delight® (‘Adalegski’) Obtenteur : Michel Adam
•Ville de Saumur® (‘Fryacy’) – Obtenteur : Fryer, représenté par C. Travers

Taillons nos rosiers

Un des grands entretiens des rosiers est leur taille, pas seulement le rabattage à l’automne, mais la taille définitive au printemps (février, mars, suivant les régions).
Ce travail favorise les nouveaux départs, avec en ligne de mire une très belle floraison estivale pour tous types de rosier.

Vos sécateurs auront été au préalable désinfectés pour éviter tout risque de propagation de parasites (maladies).

Si cette grande opération de taille reste la plus importante, il reste néanmoins tout au long de la saison des attentions particulières au développement et à la floraison des rosiers : suppression des rejets ou gourmands, ces jeunes pousses très vigoureuses ne portant pas les mêmes épines et les mêmes feuilles que la variété sont à supprimer immédiatement.

La suppression des fleurs fanées permet de faciliter à la plante de refleurir. On coupera les tiges au-dessus d’une feuille avec cinq folioles.

Un conseil pratique si vous hésitez : coupez d’abord la fleur fanée, systématiquement le bourgeon à la base de la feuille bien formé va démarrer, intervenez pour couper au-dessus, vous êtes sûr de ne pas avoir fait d’erreur.

Trop près de l'oeil

Bonne coupe

Trop loin de l'oeil

Rosiers buissons

Pour les rosiers buissons à grandes fleurs et floribunda, la taille consiste à conserver des branches jeunes et vigoureuses qui permettront de donner une ossature à la plante, retirer les vieux bois (secs) et ceux qui ont reçu des coups (binette) lors de l’entretien du massif.
Pour les rosiers peu vigoureux, taillez à 3 ou 4 yeux (extérieurs) en partant de la base du rosier ; taillez à 5 ou 7 yeux pour les plus vigoureux. Chaque pied de rosier doit donner matière à réflexion avant cette opération importante.

Rosiers grimpants non remontants

Par opposition aux remontants, ces rosiers ne donnent qu’une seule et magnifique floraison en mai-juin. On procédera à la taille dans le courant de juillet-août au plus tard, en ayant pris soin dès le départ de la végétation de mettre en situation les jeunes pousses souvent très vigoureuses qui serviront au rajeunissement de la plante. Il faudra au cours de l’automne suivre le développement de ces pousses et les palisser.

Rosiers grimpants remontants

On entend par rosier grimpant remontant un rosier qui fleurit plusieurs fois dans la saison (juin à octobre). Les nouvelles pousses qui apparaissent en cours de végétation devront être palissées sur le support afin de prendre leur forme définitive. Sur les branches déjà palissées qui auront fleuri dans l’année, taillez à 2 ou 3 yeux afin de permettre aux jeunes pousses qui vont se développer de fleurir.

Rosiers arbustes

C’est plus une mise en forme de la plante suivant l’espace dans lequel elle doit se développer. On supprimera les tiges âgées (brunes) au profit des jeunes pousses vertes bien vigoureuses. N’oublions pas que ces rosiers sont arbustifs, donc il faut s’interdire de les tailler à 5 ou 7 yeux. Certains rosiers arbustes fleurissent sur le bois de l’année précédente (comme ‘Ferdy’) : ne prévoyez alors que pas ou peu de taille pendant 3 ou 4 ans. La 5e année, rabattez-les très court. Il n’y aura pas de floraison, mais cela permet de rajeunir la plante.

Rosiers tiges

Le rosier-tige est bien souvent une variété de rosier buisson greffée sur une tige. Taillez à 20 ou 30 cm environ du point de greffe, en laissant 7 à 9 branches afin de former une coupe, et ouvrir le cœur de la plante pour faciliter le passage de l’air et du soleil sur l’ensemble du végétal. Il est impératif que la taille soit faite au-dessus d’un œil extérieur.

Rosiers couvre-sol

Ce type de rosier ne nécessite que peu d’entretien. Il faut néanmoins supprimer le bois mort qu’il fabrique facilement et tailler les longues tiges afin que chaque pied respecte l’emplacement qui lui est donné. Ces rosiers sont utilisés dans la végétalisation de talus. Là encore, prévoyez une intervention tous les 4 à 5 ans pour tailler sévèrement : cela facilite le renouvellement des pieds.

Conseils après la taille

Juste après la taille, nettoyez le sol en prenant soin de ramasser et brûler (surtout ne pas jeter au compost) les vieilles feuilles si cela n’a pas été fait à l’automne au moment du rabattage des rosiers.
Épandez sur la surface du sol un amendement organique que vous enfouirez légèrement avec un outil à dents. Un traitement est souvent recommandé pour faciliter la cicatrisation des plaies (bouillie bordelaise).

Claude Jourdan, section Roses de la SNHF