• Actualités
  • [Webinaire] Le parfum des roses (conseil scientifique...

[Webinaire] Le parfum des roses (conseil scientifique et section roses)

Le programme

Le conseil scientifique et les sections de la SNHF mettent en commun leurs compétences pour vous présenter, par une série de webinaires, des espèces qui vous sont familières et sur lesquelles, vous voudriez en savoir plus. Ces webinaires, gratuits et accessibles à tous, se dérouleront en ligne.

Deux à trois spécialistes de la thématique  partageront leurs connaissances, et resteront à votre écoute lors d’un temps d’échange où vous pourrez poser toutes vos questions. Nous vous attendons nombreux.

Le cinquième webinaire de la série est organisé avec la section roses !

Le programme

  • Ouverture par Yvette Dattée, présidente du conseil scientifique et Janic Gourlet, president de la section roses
  • Histoire des parfums : de l’empirisme aux parfums modernes, un long parcours par Xavier Fernandez, Université Côte d’Azur, Institut de Chimie de Nice
  • Le parfum des roses par Sylvie Baudino, Université de Saint-Etienne et directrice du laboratoire de Biotechnologies Végétales Appliquées aux Plantes Aromatiques et Médicinales (LBVpam)
  • Apprécier le parfum des roses par Henri Delbard, président de la Société Nationale d’Horticulture de France (2003-2015), membre émérite de l’Académie d’Agriculture de France

Conférenciers

Xavier Fernandez

Xavier Fernandez

Xavier Fernandez est docteur en Sciences mention Chimie, Directeur du Master FOQUAL et professeur des Universités Il exerce son activité de chercheur à l’Institut de Chimie de Nice (UMR CNRS 7272), Université Côte d’Azur.
Après avoir été Vice-Doyen de la Faculté des Science d’Université Nice Sophia-Antipolis durant 6 ans, il occupe depuis 2020 le poste de Vice-Président Innovation et Valorisation de la Recherche d’Université Côte d’Azur.
Il a signé, ou cosigné plus de 150 de publications scientifiques dans le domaine des cosmétiques, arômes et parfums ou l’étude des plantes aromatiques et médicinales, 9 brevets d’invention et 5 ouvrages, «L’herbier parfumé, « Chimie des huiles essentielles : entre traditions et innovations», «Huiles essentielles : vertus et applications», «Eaux Florales et hydrolats : vertus et applications» et «Parfums antiques : de l’archéologue au chimiste».
Ses activités de recherche sont centrées sur les ingrédients naturels et la chimie des arômes, parfums, cosmétiques.
Il est le co-créateur de la startup Nissactive (https://www.nissactive.com/accueil) qui développe des ingrédients naturels innovants pour la cosmétique et la parfumerie.

Conférence : Histoire des parfums : De l’empirisme aux parfums modernes, un long parcours

Odeurs et Humanité ont toujours été liés, Dès l’âge du Bronze, les hommes ont rendu grâce aux dieux à l’aide de résines ou de bois odorants dont la combustion à l’odeur agréable permettait de les attirer dans leurs temples [[1]].

Aujourd’hui, le parfum désigne à la fois une perception sensorielle et un produit du commerce. On perçoit ainsi le parfum d’une plante, d’un proche mais on achète également des produits manufacturés vendus sous le même nom. Dans notre société moderne, le parfum est partout et jalonne des étapes de notre vie quotidienne. De façon subjective, il conditionne souvent certains de nos choix. [[2]].

Même si la parfumerie est souvent associée à la notion de tradition, les savoir-faire et les procédés ont beaucoup évolués à travers les âges en tenant compte des avancées scientifiques et sociétales. La conception de nouvelles molécules odorantes, leurs synthèses et l’extraction des matières premières naturelles ont beaucoup progressé au cours des siècles [[3],[4]].

L’évolution de la parfumerie à travers les âges en s’appuyant des périodes importantes et des exemples concrets sera présentée lors de cette intervention.

[1]. J.-P. Brun, X. Fernandez « Parfums antiques : de l’archéologue au chimiste ». Editions Silvana, Milan, 2015

[2]. X. Fernandez, S. Antoniotti, E. Bussotti, M.-P. Hurel “Parfum, Chimie et Création” L’Actualité Chimique, 2008, 323-324, 42-51.

[3]. U. J. Meierhenrich, J. Golebiowski, X. Fernandez, D. Cabrol-Bass, “The molecular basis of olfactory chemoreception”, Angew. Chem. Int. Ed., 2004, 43, 6410-6412.

[4]. X. Fernandez, S. Antoniotti, “Formulation des parfums”, Techniques de l’Ingénieur, 2015, J2304, 1-28.

Sylvie Baudino

Sylvie Baudino

Sylvie Baudino est Professeur à l’Université de Saint-Etienne et directrice du laboratoire de Biotechnologies Végétales Appliquées aux Plantes Aromatiques et Médicinales (LBVpam) Comment les molécules du parfum sont-elles fabriquées chez les roses et pourquoi certaines roses ne sont-elles pas parfumées ? Ce sont les questions auxquelles Sylvie Baudino et son équipe essayent de répondre. Pour la première fois en 2015, l’équipe de Sylvie Baudino a révélé, chez la rose, une nouvelle voie de biosynthèse des monoterpènes, molécules très importantes du parfum de rose.

Conférence : Le parfum des roses

La rose est la reine des fleurs et son parfum enchante l’homme depuis l’antiquité grecque. Les fleurs de la plupart des espèces botaniques du genre Rosa sont parfumées et à tous les stades de leur domestication, le parfum a constitué un caractère extrêmement important. Malgré de nombreuses études chimiques du parfum des roses, les voies de biosynthèse des principaux composés du parfum sont encore mal connues chez cette plante. Chez les roses modernes ou « hybrides de thé », le parfum est émis principalement par les pétales, bien que les étamines puissent aussi y contribuer. Nous étudions les gènes qui interviennent dans la biosynthèse du parfum chez la rose. Par exemple, nous avons caractérisé ceux qui sont impliqués dans la synthèse de plusieurs molécules responsables de l’odeur typique de rose et montré comment ils ont évolué au cours de l’histoire de la rose.

Henri Delbard

Henri Delbard

Rosiériste
Master of sciences University of California Davis.
Président de la Société Nationale d’Horticulture  2003-2015.
Membre émérite de l’Académie d’Agriculture de France.

Conférence : Apprécier le parfum des roses

Les roses nous offrent une infinie diversité de parfums et chaque variété a le sien, aussi mémorisable qu’un parfum de grande marque.

Monique Schienger, «Nez» et extraordinaire pédagogue, m’a appris que tous les parfums étaient un assemblage de notes olfactives d’origine naturelle : lavande, citronnelle, pêche, lias, cèdre, jasmin etc…

Aussi les notes les plus volatiles, qui arrivent en premier à notre nez, appartiennent à deux familles les agrumes et aromates.

Ce sont les plus fugaces, elles constituent la «tête» du parfum, l’esprit du parfum. Puis viennent les familles, fleuries, fruitées, vertes et épicées, c’est le «cœur» du parfum, sa personnalité. Après elles,  place aux notes de «fond», les plus lourdes, les plus tenaces c’est le «sillage» du parfum, composé de notes boisées et balsamiques.

J’ai ainsi imaginé une manière de représenter la structure de chaque parfum de rose, sous la forme d’une pyramide olfactive.

Et chaque variété de roses va choisir de manière originale, quelques notes dans ce paysage olfactif….

Extrait de mon livre : Roses, mon carnet d’émotions

Animateurs

Yvette Dattée présidente du conseil scientifique de la SNHF et Janic Gourlet, président de la section roses de la SNHF

Yvette Dattée

Docteur d’Etat, Yvette Dattée a été enseignant/chercheur à l’Ecole Normale Supérieure puis à l’Université pendant les 20 premières années de sa carrière. Elle est ensuite entrée à l’INRAe où elle a dirigé le GEVES (Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences). Elle a présidé EUCARPIA l’association européenne d’amélioration des plantes de 1989 à 1992.
Aujourd’hui retraitée, elle est membre de l’Académie d’Agriculture de France et Présidente du conseil scientifique de la SNHF.

Janic Gourlet

Expertises : aménagement et gestion des espaces verts, développement durable, biodiversité.

Janic Gourlet a été directeur des parcs et jardins de la Ville de Paris de 1991 à 2000.

Président de l’Association des Ingénieurs et Architectes de la Ville de Paris de 1986 à 1992, Janic Goulet a ensuite été vice-président de la Société Nationale d’Horticulture de France de 2015 à 2021. Depuis 2005, il est président de la Section Roses de la SNHF.

Directeur Général  honoraire de la Commune de Paris

  • Production scientifique :
  • Responsabilités et coordination :
  • Aménagement du Parc André Citroën, du Parc de Bercy, du Jardin Atlantique, de la Coulée verte du 12e arrt, et de nombreux autres espaces verts.
  • Gestion de l’ensemble des ateliers de jardinage (1600 jardiniers, 200 bûcherons)
  • Création d’équipements de Paris-Nature.
  • Création du Jardin Botanique de Paris
  • Démarche ISO 14000 pour les Bois de Boulogne et Vincennes
  • Participation aux concours européens de roses nouvelles depuis 1992
  • Création et gestion du Grand Prix de la Rose SNHF (15e édition).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 11 =