Beaux-arts

section Beaux-artsFidèle à sa vocation originelle de promotion et de protection du patrimoine végétal, la Société Nationale d’Horticulture de France a néanmoins toujours entretenu des liens privilégiés avec le monde de l’art.

À travers sa section beaux-arts, de fructueuses collaborations avec des artistes de différentes disciplines se poursuivent et participent à cette volonté de soutenir et d’encourager toute création contribuant à magnifier la foisonnante richesse de la nature .

Josiane Couasnon, présidente section beaux-arts

Les cours d'illustration botanique

S’initier à la peinture botanique ou perfectionner sa technique…

Les cours d’illustration botanique sont proposés par la section Beaux-arts de la SNHF, et dispensés par Elisabeth Vitou, artiste botanique, sous forme de sessions de trois jours, organisées autour d’un thème.

Apprendre à regarder, regarder pour comprendre, comprendre pour pouvoir restituer ce que l’on voit et l’organiser de manière à la fois esthétique et personnelle” Elisabeth Vitou

Les sessions 2019

Le prix Josette Moreau-Després

Depuis 2011, un concours national est organisé pour le prix de peinture Josette Moreau-Després. Ouvert aux femmes de plus de trente ans, ce prix est doté grâce au legs de Monsieur Després à la SNHF.

Pour cette édition 2018, le thème était un sentiment de nature.

Le jury présidé par Nathalie BACHOLLE, alias Thaly, et composé de Elisabeth DELBARD, Elisabeth VITOU et Pierre ZANZUCCHI s’est réuni le 31 janvier.

La remise des prix a eu lieu lors du vernissage de l’exposition des œuvres de Thaly, peintre sculpteur, et des œuvres de lauréates, le mercredi 14 février 2018, à la SNHF.

Nathalie Bacholle alias
Thaly, présidente du jury du prix Josette Moreau-Desprès 2018

Les expositions

“Trace et lumière des simples” de Pierre Zanzucchi

Du 13 septembre au 19 octobre 2017

L’esprit de la trace…

 “A la faculté de Pharmacie de l’Université Paris Descartes, j’ai entrouvert un herbier où s’était décomposée en silence, entre des feuilles de papier vieillies par le temps, la matière disparue de tiges, de fleurs, de pétales, d’étamines…
Prisonnière, leur lumière intérieure s’était inscrite dans le papier ne laissant plus qu’une trace imaginée.
Leurs vies mystérieuses se réveillaient sous mon regard.
Le papier –  sa texture, son vieillissement, son bruissement, sa couleur, son incertitude, sa fragilité – devenait le support de mon travail. Il me fallait suivre la trace de l’âme laissée par ces herbes disparues.
J’ai choisi les feuilles où l’empreinte de l’herbe s’accordait à l’énergie de mon trait. Une vie végétale antérieure surgissait encore de la forme originelle.
Mon doigt, ma main, ont dessiné. Tout devenait peinture.
Et là, dans ce silence, naissait la nouvelle énergie des plantes, dépôt de l’âme…testament des herbes disparues”

Pierre Zanzucchi

Un aquarelliste au jardin

Tout récemment a été mise en place l’exposition de l’aquarelliste Fabrice Moireau .

L’artiste nous entraîne dans une promenade singulière et poétique en présentant plusieurs séries de travaux habitées par la thématique du jardin . Cette exposition était visible jusqu’ au 30 juin 2016 .

section Beaux-artsLes Vilmorin, une dynastie au service des plantes

A l’automne dernier, la section a participé à l’hommage rendu aux Vilmorin , en organisant avec plusieurs autres sections  une exposition “Cabinet de curiosités” : outils, photos, affiches et objets ayant servi aux Vilmorin pour leur communication depuis le 19ème siècle .

Les autres activités de la section beaux -arts

Ces deux dernières années , la section  a notamment participé au Grand Palais à la scénographie de l’hommage à Le Nôtre avec une grande œuvre de Philippe Brault. Elle a préparé la mise en valeur du portrait d’Elisabeth de Vilmorin , par Debat-Ponsan, récemment restauré par le musée de Tours et qui accueille tous nos visiteurs dans l’escalier de notre association.

Une proximité d’âmes

Lors de la remise du Prix  Josette  Moreau-Despres 2016, pour lequel je fus lauréate, Josiane Couasnon évoqua la nécessité de sauvegarder et de transmettre la richesse du patrimoine culturel légué par nos aînés.

 Les  artistes, habités par le feu sacré de la création, sont des passeurs de mémoire. Ils contribuent, par la diversité de leur approche ainsi que par leur vision du monde , a tisser des liens entre les êtres et â cultiver ce goût du beau indispensable à notre humanité .

Nourrir, protéger et transmettre ont toujours été au cœur de ma pratique artistique. Rejoindre la section beaux arts de la SNHF s’est donc imposé comme une évidence dans un parcours personnel parsemé de rencontres invitant à l’échange et au partage .

Laurette Succar, membre de la section beaux arts

Titre du menu