Archives par mot-clé : Rose

[Webinaire] Le parfum des roses (conseil scientifique et section roses)

Le programme

Le conseil scientifique et les sections de la SNHF mettent en commun leurs compétences pour vous présenter, par une série de webinaires, des espèces qui vous sont familières et sur lesquelles, vous voudriez en savoir plus. Ces webinaires, gratuits et accessibles à tous, se dérouleront en ligne.

Deux à trois spécialistes de la thématique  partageront leurs connaissances, et resteront à votre écoute lors d’un temps d’échange où vous pourrez poser toutes vos questions. Nous vous attendons nombreux.

Le cinquième webinaire de la série est organisé avec la section roses !

Le programme

  • Ouverture par Yvette Dattée, présidente du conseil scientifique et Janic Gourlet, president de la section roses
  • Histoire des parfums : de l’empirisme aux parfums modernes, un long parcours par Xavier Fernandez, Université Côte d’Azur, Institut de Chimie de Nice
  • Le parfum des roses par Sylvie Baudino, Université de Saint-Etienne et directrice du laboratoire de Biotechnologies Végétales Appliquées aux Plantes Aromatiques et Médicinales (LBVpam)
  • Apprécier le parfum des roses par Henri Delbard, président de la Société Nationale d’Horticulture de France (2003-2015), membre émérite de l’Académie d’Agriculture de France

Conférenciers

Xavier Fernandez

Xavier Fernandez

Xavier Fernandez est docteur en Sciences mention Chimie, Directeur du Master FOQUAL et professeur des Universités Il exerce son activité de chercheur à l’Institut de Chimie de Nice (UMR CNRS 7272), Université Côte d’Azur.
Après avoir été Vice-Doyen de la Faculté des Science d’Université Nice Sophia-Antipolis durant 6 ans, il occupe depuis 2020 le poste de Vice-Président Innovation et Valorisation de la Recherche d’Université Côte d’Azur.
Il a signé, ou cosigné plus de 150 de publications scientifiques dans le domaine des cosmétiques, arômes et parfums ou l’étude des plantes aromatiques et médicinales, 9 brevets d’invention et 5 ouvrages, «L’herbier parfumé, « Chimie des huiles essentielles : entre traditions et innovations», «Huiles essentielles : vertus et applications», «Eaux Florales et hydrolats : vertus et applications» et «Parfums antiques : de l’archéologue au chimiste».
Ses activités de recherche sont centrées sur les ingrédients naturels et la chimie des arômes, parfums, cosmétiques.
Il est le co-créateur de la startup Nissactive (https://www.nissactive.com/accueil) qui développe des ingrédients naturels innovants pour la cosmétique et la parfumerie.

Conférence : Histoire des parfums : De l’empirisme aux parfums modernes, un long parcours

Odeurs et Humanité ont toujours été liés, Dès l’âge du Bronze, les hommes ont rendu grâce aux dieux à l’aide de résines ou de bois odorants dont la combustion à l’odeur agréable permettait de les attirer dans leurs temples [[1]].

Aujourd’hui, le parfum désigne à la fois une perception sensorielle et un produit du commerce. On perçoit ainsi le parfum d’une plante, d’un proche mais on achète également des produits manufacturés vendus sous le même nom. Dans notre société moderne, le parfum est partout et jalonne des étapes de notre vie quotidienne. De façon subjective, il conditionne souvent certains de nos choix. [[2]].

Même si la parfumerie est souvent associée à la notion de tradition, les savoir-faire et les procédés ont beaucoup évolués à travers les âges en tenant compte des avancées scientifiques et sociétales. La conception de nouvelles molécules odorantes, leurs synthèses et l’extraction des matières premières naturelles ont beaucoup progressé au cours des siècles [[3],[4]].

L’évolution de la parfumerie à travers les âges en s’appuyant des périodes importantes et des exemples concrets sera présentée lors de cette intervention.

[1]. J.-P. Brun, X. Fernandez « Parfums antiques : de l’archéologue au chimiste ». Editions Silvana, Milan, 2015

[2]. X. Fernandez, S. Antoniotti, E. Bussotti, M.-P. Hurel “Parfum, Chimie et Création” L’Actualité Chimique, 2008, 323-324, 42-51.

[3]. U. J. Meierhenrich, J. Golebiowski, X. Fernandez, D. Cabrol-Bass, “The molecular basis of olfactory chemoreception”, Angew. Chem. Int. Ed., 2004, 43, 6410-6412.

[4]. X. Fernandez, S. Antoniotti, “Formulation des parfums”, Techniques de l’Ingénieur, 2015, J2304, 1-28.

Sylvie Baudino

Sylvie Baudino

Sylvie Baudino est Professeur à l’Université de Saint-Etienne et directrice du laboratoire de Biotechnologies Végétales Appliquées aux Plantes Aromatiques et Médicinales (LBVpam) Comment les molécules du parfum sont-elles fabriquées chez les roses et pourquoi certaines roses ne sont-elles pas parfumées ? Ce sont les questions auxquelles Sylvie Baudino et son équipe essayent de répondre. Pour la première fois en 2015, l’équipe de Sylvie Baudino a révélé, chez la rose, une nouvelle voie de biosynthèse des monoterpènes, molécules très importantes du parfum de rose.

Conférence : Le parfum des roses

La rose est la reine des fleurs et son parfum enchante l’homme depuis l’antiquité grecque. Les fleurs de la plupart des espèces botaniques du genre Rosa sont parfumées et à tous les stades de leur domestication, le parfum a constitué un caractère extrêmement important. Malgré de nombreuses études chimiques du parfum des roses, les voies de biosynthèse des principaux composés du parfum sont encore mal connues chez cette plante. Chez les roses modernes ou « hybrides de thé », le parfum est émis principalement par les pétales, bien que les étamines puissent aussi y contribuer. Nous étudions les gènes qui interviennent dans la biosynthèse du parfum chez la rose. Par exemple, nous avons caractérisé ceux qui sont impliqués dans la synthèse de plusieurs molécules responsables de l’odeur typique de rose et montré comment ils ont évolué au cours de l’histoire de la rose.

Henri Delbard

Henri Delbard

Rosiériste
Master of sciences University of California Davis.
Président de la Société Nationale d’Horticulture  2003-2015.
Membre émérite de l’Académie d’Agriculture de France.

Conférence : Apprécier le parfum des roses

Les roses nous offrent une infinie diversité de parfums et chaque variété a le sien, aussi mémorisable qu’un parfum de grande marque.

Monique Schienger, «Nez» et extraordinaire pédagogue, m’a appris que tous les parfums étaient un assemblage de notes olfactives d’origine naturelle : lavande, citronnelle, pêche, lias, cèdre, jasmin etc…

Aussi les notes les plus volatiles, qui arrivent en premier à notre nez, appartiennent à deux familles les agrumes et aromates.

Ce sont les plus fugaces, elles constituent la «tête» du parfum, l’esprit du parfum. Puis viennent les familles, fleuries, fruitées, vertes et épicées, c’est le «cœur» du parfum, sa personnalité. Après elles,  place aux notes de «fond», les plus lourdes, les plus tenaces c’est le «sillage» du parfum, composé de notes boisées et balsamiques.

J’ai ainsi imaginé une manière de représenter la structure de chaque parfum de rose, sous la forme d’une pyramide olfactive.

Et chaque variété de roses va choisir de manière originale, quelques notes dans ce paysage olfactif….

Extrait de mon livre : Roses, mon carnet d’émotions

Animateurs

Yvette Dattée présidente du conseil scientifique de la SNHF et Janic Gourlet, président de la section roses de la SNHF

Yvette Dattée

Docteur d’Etat, Yvette Dattée a été enseignant/chercheur à l’Ecole Normale Supérieure puis à l’Université pendant les 20 premières années de sa carrière. Elle est ensuite entrée à l’INRAe où elle a dirigé le GEVES (Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences). Elle a présidé EUCARPIA l’association européenne d’amélioration des plantes de 1989 à 1992.
Aujourd’hui retraitée, elle est membre de l’Académie d’Agriculture de France et Présidente du conseil scientifique de la SNHF.

Janic Gourlet

Expertises : aménagement et gestion des espaces verts, développement durable, biodiversité.

Janic Gourlet a été directeur des parcs et jardins de la Ville de Paris de 1991 à 2000.

Président de l’Association des Ingénieurs et Architectes de la Ville de Paris de 1986 à 1992, Janic Goulet a ensuite été vice-président de la Société Nationale d’Horticulture de France de 2015 à 2021. Depuis 2005, il est président de la Section Roses de la SNHF.

Directeur Général  honoraire de la Commune de Paris

  • Production scientifique :
  • Responsabilités et coordination :
  • Aménagement du Parc André Citroën, du Parc de Bercy, du Jardin Atlantique, de la Coulée verte du 12e arrt, et de nombreux autres espaces verts.
  • Gestion de l’ensemble des ateliers de jardinage (1600 jardiniers, 200 bûcherons)
  • Création d’équipements de Paris-Nature.
  • Création du Jardin Botanique de Paris
  • Démarche ISO 14000 pour les Bois de Boulogne et Vincennes
  • Participation aux concours européens de roses nouvelles depuis 1992
  • Création et gestion du Grand Prix de la Rose SNHF (15e édition).

Les recettes de la section Roses de janvier

Les amis des roses allemands (www.rosenfreunde.de) sont aussi nos amis.

Grâce à Monsieur Klaus Strobel, madame Dickhaut nous a transmis plusieurs feuillets de recettes de douceurs à base de pétales de roses. 

A vos casseroles et léchez vous les babines !

Gelée de rose au vin rouge

Ingrédients

  • 15 pétales de roses parfumées
  • ¼ litre de vin rouge
  • ¾ de litre d’eau
  • 4 citrons pressés
  • 2 petits morceaux de gingembre
  • 1 kg de sucre gélifiant
  • Pots à confiture

Préparation

Mettre les pétales de rose, le vin rouge, l’eau, le jus de citron et le gingembre dans une casserole avec couvercle. Laisser reposer toute la nuit.

Le lendemain porter à ébullition puis laisser la préparation couverte. Ajouter le sucre gélifiant, bien mélanger puis porter à nouveau à ébullition et laisser bouillir pendant 4 mn.

Remplir les pots de confiture avec le liquide bouillant et fermer hermétiquement tout de suite.

Compote de roses

Ingrédients

  • 350 gr de pétales de roses parfumées
  • 500 gr de sucre gélifiant

Préparation

Laver soigneusement les pétales et les mettre dans un saladier. Bien mélanger le sucre gélifiant et les pétales. Broyer avec un moulin à légume ou un blender. On peut ajouter un peu d’eau ou de sirop de rose.

Les roses baptisées en 2016

Les baptêmes de roses sont l’occasion pour les obtenteurs de lancer officiellement leurs plus récentes créations, sous la protection de leur parrain ou marraine. Ces cérémonies permettent une large communication, et les noms donnés sont un critère de choix qui compte. L’occasion, pour chacune de ces nouvelles roses, de raconter une histoire…

Voici une sélection de variétés qui ont été baptisées officiellement au cours de l’année 2016, avec quelques mots sur cette cérémonie, l’histoire du nom qu’elles portent, et bien sûr une description de l’arbuste et des fleurs. Nous précisons aussi si elles sont proposées au grand public dès cette année ou s’il faudra attendre encore un peu (les premières productions peuvent aussi être épuisées). Une recherche sur internet vous permettra de savoir où vous les procurer.

Nous les avons classées par ordre chronologique de leur baptême.

VILLE D’ANNONAY

Rose Ville D'AnnonayCette rose a été baptisée le 2 mai dans la serre des Pépinières & Roseraies Paul Croix à Bourg-Argental pour fêter les 50 ans de jumelage de la ville voisine d’Annonay en Ardèche, avec la ville allemande de Backnang. La cérémonie avait lieu en présence de sa marraine, la journaliste Odile Mattéi, et de son parrain, le député-maire Olivier Dussopt.

Obtenteur : Jacques Ranchon
Nom variétal : Crobido
Description : rosier buisson portant de larges bouquets de fleurs d’un rouge vermillon éclairé d’un cœur d’étamines jaune d’or, aux couleurs du blason de la ville d’Annonay (h : 80-100 cm).
Commercialisation : oui

MADEMOISELLE MEILLAND

Rose Mademoiselle MeillandEn hommage aux Mesdemoiselles Meilland, qui ont œuvré à l’obtention de roses depuis plus de cent ans, elle a été baptisée le 13 mai dans le cadre des premières floralies d’Antibes. Une ville qui est le berceau de cette célèbre famille de rosiéristes.

Obtenteur : Meilland
Nom variétal : Meinostair
Description : un rosier buisson à grandes fleurs, d’une excellente résistance aux maladies, portant des fleurs rose bonbon, au parfum de verveine citronnée. Primé à Monaco (h : 100-110 cm).
Commercialisation : oui

ROALD DAHL

Rose ROALD DAHLPrésenté pour la première fois en France aux Journées des Plantes de Chantilly les 13, 14 et 15 mai, un hommage à ce célèbre écrivain britannique, décédé en 1990, auteur de livres pour enfants.

Obtenteur : David Austin
Nom variétal : Ausowlish
Description : un bel arbuste arrondi et buissonnant, avec peu d’épines, dont les boutons rouge orangé s’ouvrent en rosettes de couleur pêche, légèrement en coupe, au parfum de rose thé. Idéal en pot (h : 125 cm).
Commercialisation : oui

GARANCE-CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE-VERDUN

Rose GARANCE-CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE-VERDUNUn baptême très symbolique le 21 mai au parc Japiot de Verdun, en présence de son parrain, Christophe Malavoy. Lors de cette cérémonie, le trou de plantation a été bouché avec une pelle de la Première Guerre mondiale et le rosier a été arrosé avec de l’eau d’Ornes, l’un des villages détruits pendant la bataille. Une conférence et des lectures de poèmes et lettres de Poilus se sont ensuite déroulées au Mémorial de Verdun.

Obtenteur : Lens (Belgique)
Nom variétal : NC
Description : un rosier buisson à fleurs groupées, rouge feu, parfumées, qui s’ouvrent en coupe et dévoilent leurs étamines jaunes.
Commercialisation : oui, auprès de l’association Agir pour le Verdunois

MYRIAM, COURIR POUR ELLES

Rose Myriam, courir pour ellesMyriam était très investie dans l’association Courir pour elles, créée en 2009 pour aider les femmes atteintes d’un cancer. La maladie l’a emportée début 2016. La course organisée le 22 mai près de Lyon lui était dédiée et ce rosier baptisé à cette occasion. Pour chaque rosier vendu, 1 euro est reversé à la ligue contre le cancer.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evelubis
Description : un rosier couvre-sol, particulièrement résistant, qui se pare de juin aux gelées de bouquets de fleurs rose fuchsia, légèrement parfumées. Une variété idéale pour les bacs et les talus (h : 60 cm).
Commercialisation : oui

ANDRÉ ÈVE, LE JARDINIER DES ROSES

Rose André Eve le jardinier des rosesElle a été baptisée le 26 mai, à l’occasion de l’inauguration du nouvel établissement des Roses Anciennes André Ève près du château de Chamerolles, en hommage à son créateur, décédé en août 2015. Deux marraines pour cette rose, amies du rosiériste : Évelyne Sallandre, auteur du livre « André Ève, le jardinier des roses », et Pierrette Kieny, jardinière alsacienne.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evegeboll
Description : un rosier buisson au robuste feuillage, bien résistant aux maladies et très remontant, qui se pare, jusqu’aux gelées, de grandes fleurs en coupe, rose vif, agréablement parfumées (h : 80-100 cm).
Commercialisation : oui

À CHACUN SON EVEREST

Rose A chacun son EverestBaptisée le 1er juin dans le cadre de Jardins, Jardin aux Tuileries, sur le jardin Truffaut, au nom de cette association, créée en 1994, pour venir en aide aux enfants atteints de cancer ou de leucémie, et les femmes en rémission d’un cancer du sein. Sa marraine était la fondatrice de cette association, Christine Janin, médecin et alpiniste, première Française à avoir atteint le toit du monde en 1990.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evestri
Description : un rosier grimpant, particulièrement résistant et remontant, aux fleurs simples, bicolores, rouges striées de blanc, parfumées. Primé à plusieurs concours internationaux (h : 300 cm).
Commercialisation : oui

JULIE ANDRIEU

Rose Julie AndrieuBaptisée le 1er juin, dans le très beau cadre de la roseraie de Provins, en présence de sa marraine Julie Andrieu, journaliste, animatrice à la radio et la télévision, auteur d’une vingtaine d’ouvrages dans le domaine de la cuisine.

Obtenteur : Delbard
Nom variétal : Delstrirocrem
Description : un rosier ramifié très vigoureux, qui peut être palissé comme un grimpant. Résistant aux maladies et aux hivers rigoureux. Les fleurs sont composées de 80 pétales, striés de rose et blanc crème, très parfumées (h : 140-160 cm).
Commercialisation : oui

QUINCY JONES

Rose Quincy JonesUn hommage à ce trompettiste américain, musicien de pop et de jazz, compositeur notamment de la chanson La rose noire.

Obtenteur : Laperrière
Nom variétal : Lapquin
Éditeur : Edirose
Description : rosier buisson à grandes fleurs, au port vigoureux, avec une bonne résistance aux maladies, au feuillage vert mat. Grappes de fleurs globuleuses, rose ambré, au parfum anisé (h : 80-90 cm).
Commercialisation : oui

LA MERVEILLE DU MONT-SAINT-MICHEL

Rose La Merveille du Mont-Saint-MichelCe baptême, le 3 juin, s’inscrit dans les cérémonies organisées à l’occasion du 1050e anniversaire de l’arrivée des moines bénédictins à l’abbaye du Mont-Saint-Michel. Une roseraie a été créée à cette occasion.

Obtenteur : Christian Hanak
Nom variétal : NC
Éditeur : Isabelle et Jérôme Chéné (Roses Loubert)
Description : un rosier grimpant ou grand buisson, très résistant aux maladies, portant des bouquets de fleurs groupées, en coupe, rose clair, très parfumées (h : 200-300 cm).
Commercialisation : à commander aux Roses Loubert

TOUL

Rose ToulCette rose a été baptisée le 5 juin dans le cadre des Rendez-vous aux jardins, à la demande du maire de Toul, pour inaugurer une extension de la roseraie de cette ville historique de Lorraine.

Obtenteur : Jérôme Rateau
Nom variétal : Evejubisia
Éditeur : Roses anciennes André Ève
Description : un rosier buisson à fleurs très doubles en forme de pivoines, rose fuchsia, très parfumées. Il fleurit de juin aux gelées et résiste bien aux maladies (h : 80 cm).
Commercialisation : oui

MADEMOISELLE DES MINUITS

Rose Mademoiselle des MinuitsUne semaine plus tard que prévu en raison des fortes pluies, ce rosier a été baptisé le 7 juin dans la roseraie conservatoire du Théâtre des Minuits, compagnie installée dans un grand jardin à La-Neuville-sur-Essonne dans le Loiret, où André Ève avait réuni toutes ses créations. Son nom rappelle le privilège qu’ont les actrices de toujours pouvoir être appelées « Mademoiselle ».

Obtenteur : André Ève
Nom variétal : Evesibthea
Éditeur : Roses anciennes André Ève
Description : ce rosier liane se couvre d’une avalanche de petites fleurs d’un rouge flamboyant. Cette plante, jamais malade, à la végétation puissante, ne demande ni traitements ni entretien, mais la floraison n’est pas remontante (h : 400-600 cm).
Commercialisation : oui

LA CLÉ DE LA ROSE

Rose La Clé de la RoseLa Clé de la Rose est l’association qui a créé une roseraie dédiée aux roses du patrimoine, située à l’entrée de la ville de Cluny en Bourgogne, près des ruines de sa célèbre abbaye. Cette rose y a été baptisée le 11 juin, en présence d’Annick Richard, présidente de cette association, et de sa marraine Josiane Pierre-Bissey, présidente de l’association Roses anciennes en France.

Obtenteurs : Dominique Massad et Fabien Ducher
Nom variétal : Masclera
Description : un rosier buisson aux grandes fleurs rose lilas très parfumées, à utiliser en massifs ou en pots (h : 90-110 cm).
Commercialisation : oui

MATHILDE SEIGNER

Rose Mathilde SeignerBaptisée le 11 juin aux Journées de la Rose de l’Abbaye de Chaalis, en présence de la comédienne, marraine cette année de la manifestation.

Obtenteur : Jean-Lin Lebrun (Mela Rosa)
Nom variétal : Lebmath
Description : grand arbuste ou petit grimpant, un rosier vigoureux et très sain, aux grandes fleurs bien doubles, très parfumées, dont le rose vif s’adoucit avec les jours. Des fleurs qui vivent longtemps et s’épanouissent plusieurs fois par an (h : 250 cm).
Commercialisation : oui

GÉRARD DEPARDIEU

Rose Gérard DepardieuC’est dans son château de Tigné, au cœur de l’Anjou, que Gérard Depardieu a baptisé le 11 juin cette rose Croix qui portera son nom, en présence de nombreux invités, amis et voisins. L’acteur a dévoilé à cette occasion une facette de lui peu connue : son amour pour la nature et son goût des roses.

Obtenteur : Dominique Croix
Nom variétal : Crodantin
Description : des fleurs doubles d’un rose tendre, très parfumées (h : 100 cm).
Commercialisation : oui

ROSE DE LOURDES

Rose de LourdesElle a été baptisée le 11 juin dans les jardins de l’hôtel de ville de Lourdes, en présence des élus et des responsables des services espaces verts. C’est Delbard déjà, Georges, qui avait créé en 1958 le rosier ‘Centenaire de Lourdes’, classé parmi les meilleurs rosiers du siècle dernier. Aujourd’hui, cette nouvelle rose fera rayonner la ville.

Obtenteur : Arnaud Delbard
Nom variétal : Delmarie
Description : une rose conjuguant lumière blanche et cœur d’or.
Commercialisation : auprès de la ville, en quantité limitée

ROBERT HOSSEIN

Rose ROBERT HOSSEINLe baptême de cette rose a eu lieu le 18 juin à Honfleur, en présence des élus locaux et de son parrain, tout à la fois acteur, metteur en scène, scénariste… et passionné de jardins.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Korcripoco
Éditeur : Globe Planter
Description : un rosier très résistant aux maladies. Ses fleurs aux multiples pétales de couleur crème et marginés de rose, légèrement parfumées, remontent de juin à octobre (h : 120 cm). Ce rosier portait auparavant le nom d’Athena.
Commercialisation : oui

SOMME 2016

Rose Somme 2016Dévoilée le 25 juin à Rancourt dans les lieux de mémoire allemand, britannique et français qu’abrite ce petit village de la Somme, cette rose rend hommage à tous ceux qui ont participé, il y a cent ans, à cette bataille meurtrière. Créée à l’initiative de l’Association picarde des parcs et jardins, elle a été baptisée par 4 parrains, dont le journaliste français Henri Sannier.

Obtenteur : Dominique Massad
Nom variétal : Massom
Éditeur : Pétales de roses
Description : un rosier buisson très résistant aux maladies, aux rameaux peu épineux et au feuillage vert brillant vernissé. Ses fleurs aux tonalités chatoyantes de violet, sont puissamment parfumées (h : 80 cm).
Commercialisation : oui

SŒURS TATIN

Rose SŒURS TATINBaptisée le 3 juillet à Lamotte-Beuvron, en présence des élus locaux, du pâtissier Stéphane Glacier, parrain du rosier, et des Ambassadeurs de la Tarte Tatin de Lamotte-Beuvron, en hommage à ces deux sœurs qui ont donné leur nom à ce célèbre dessert aux pommes caramélisées.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Korbylosaug
Éditeur : Globe Planter
Description : un rosier buisson très résistant aux maladies, avec une floraison jaune orangé, abondante et continue jusqu’aux gelées. Primée aux concours de Baden-Baden et Orléans (h : 70 cm).
Commercialisation : oui

XCELLENCE DE FRONTIGNAN

Rose XCELLENCE DE FRONTIGNANBaptême le 17 juillet au vignoble de Frontignan, pour les 30 ans du Festival du Muscat et les 80 ans de l’appellation.

Obtenteur : Tantau (Allemagne)
Nom variétal : Tan 10553
Éditeur : Franck Reuter/Edirose
Description : rosier couvre-sol aux fleurs jaunes et parfumées. Il entre dans la famille des Rosa X-Trem, qui regroupe les variétés particulièrement résistantes éditées par Edirose, complétant les variétés rouges et roses.
Commercialisation : automne 2017

NATHALIE SIMON

Rose Nathalie SimonGrosse chaleur pour ce baptême à Orléans le 27 août, dans le cadre des fêtes de Saint-Fiacre en présence de sa marraine, ancienne championne et animatrice à la télévision, qui a passé une partie de sa jeunesse dans cette ville.

Obtenteur : Kordes
Nom variétal : Kormahensi
Éditeur : Globe Planter
Description : un buisson érigé, aux fleurs d’un rose pur, dégageant le soir un parfum de frangipane (h : 120 cm). Ce rosier s’appelle en Allemagne ‘Kölner Flora’.
Commercialisation : oui

PARFUM DE NANTES

Rose Parfum de NantesBaptisée le 3 septembre à Nantes, dans le cadre de la 29e édition de la manifestation La Folie des Plantes, avec pour marraine Johanna Rolland, maire de la ville, et pour parrain le chef d’orchestre, grand amateur de jardins, William Christie.

Obtenteur : Michel Adam
Nom variétal : Adasixalo
Éditeur : Nirp International
Description : un rosier aux grandes fleurs bicolores, rose et jaune, sur un feuillage vert foncé luisant. Remarquable par son parfum primé lors de la Biennale de la rose parfumée à Nantes en 2015 (h : 90-100 cm).
Commercialisation : oui

CHÂTEAU DE CHEVERNY

Rose Château de ChevernyBaptisée le 17 septembre dans les jardins du château de Cheverny, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Un hommage à ce château qui garde sa splendeur au travers des époques.

Obtenteur : Delbard
Nom variétal : Deliaupar
Description : un grand rosier arbustif, très résistant aux maladies, au feuillage brillant et aux fleurs en coupe très parfumées, d’un jaune doré éclatant qui s’éclaircit progressivement. Récompensé à Monza, Nantes pour son parfum, et Bagatelle (h : 120-150 cm).
Commercialisation : automne 2016

JUBILÉ DU PUY & PAPE FRANÇOIS

Rose Pape François
Pape François

C’est le 24 septembre qu’ont été bénies solennellement par Monseigneur Luc Crépy en la cathédrale du Puy-en-Velay, les roses des Pépinières Paul Croix Jubilé du Puy et Pape François

Rose Jubilé du Puy
Jubilé du Puy

Obtenteur : Dominique Croix et Jacques Ranchon
Nom variétal : Crochrysti (Jubilé du Puy)
Crosoupent (Pape François)
Description : Jubilé du Puy est un rosier aux larges fleurs en coupe, d’un rose tendre et très parfumées, qui se renouvellent du printemps au début de l’hiver (h : 100 cm). Pape François est un grimpant aux nombreuses fleurs doubles blanc rosé et au feuillage brillant (h : 220 cm).
Commercialisation : oui

GRUAUD-LAROSE

rose GRUAUD-LAROSEBaptisée le 30 septembre dans ce château du vignoble bordelais, lors d’une journée conçue pour allier la magie des vins et des roses, à l’occasion de l’inauguration d’une nouvelle roseraie.

Obtenteur : Michel Adam
Nom variétal : Adasimagruaud
Éditeur : Nirp International
Description : un grand cru de la création de cet obtenteur, avec un feuillage vert sombre et des fleurs aux multiples pétales blanc crémeux entourant un cœur rosé, puissamment parfumées (h : 90 – 100 cm). Primé notamment à Lyon et à Orléans.
Commercialisation : oui

LAURENT VOULZY

Rose LAURENT VOULZYBaptisée le 30 septembre, en présence de l’artiste et de nombreuses personnalités, lors de la 54e Fête des jardins et des saveurs des Jardins fruitiers de Laquenexy en Moselle. Laurent Voulzy, fort d’une carrière de près de 40 années au service de la pop française, est également très engagé dans des œuvres caritatives et humanitaires.

Obtenteur : Guillot
Nom variétal : GUI3009
Description : un rosier de la famille des GENEROSA, avec une grande résistance et une abondante floribondité. Les fleurs ont des couleurs ambrées, évoluant dans un camaïeu de rose, orange, jaune, et un puissant parfum de notes acidulées (h : 100 cm).
Commercialisation : automne 2016 sur le site des roses Guillot, automne 2017 dans les jardineries.

Marie-Hélène Loaëc, section roses

Les rosiers, vous les aimez, cultivez-les !

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateursVous aimez les roses, mais vous pensez que les rosiers sont des arbustes difficiles : plantation, entretien, taille et protection contre les insectes et maladies vous préoccupent.

Vous avez peut-être été aussi déçus par des rosiers achetés sur le seul critère d’une belle photo : reprise difficile, porte-greffe mal adapté… n’ont pas donné le bel arbuste que vous espériez.

Par ailleurs, la suppression prochaine des produits phytosanitaires de synthèse peut être aussi un frein à votre achat, car vous pensez ne plus pouvoir les soigner.

Chassez vos inquiétudes et découvrez comment les rosiers, par leur richesse et leur variété, sauront répondre parfaitement à vos attentes et à vos goûts !

Les atouts du rosier au jardin

De nombreux rosiers d’aujourd’hui, selon les familles et les variétés, possèdent tous les atouts pour vous séduire :

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateurs

Des bonnes conditions faciles à respecter

Quelques règles sont à respecter pour planter les rosiers dans les meilleures conditions, mais elles ne sont pas plus contraignantes que pour les autres arbustes :

  • Une situation ensoleillée, bien aérée.
  • Un sol neutre, bien ameubli avec du terreau et du compost.
  • Une densité de 2 ou 3 rosiers par m², 1 ou 2 rosiers par m² pour les couvre-sols. Le sol devrait être ainsi couvert en une saison.
  • Une plantation en automne ou hiver, hors période de gel, si les rosiers sont à racines nues, ou au printemps, s’ils sont en conteneur.

Vous pouvez aussi replanter votre rosier dans un grand contenant.
Si vous voulez éviter cette opération, il vous suffit de poser le rosier acheté en pot sur le coin de votre terrasse, pour profiter quelques semaines de sa floraison.

Les rosiers ont de nombreux atouts pour les jardiniers amateurs

Faisons la chasse aux idées reçues

Les roses d’aujourd’hui n’ont plus de parfum.

FAUX. Le parfum est l’un des critères de sélection des rosiéristes. Il est vrai qu’il vient après la recherche de la résistance de l’arbuste. Pratiquement toutes les roses exhalent un parfum, plus ou moins intense, mais sa perception dépend de nombreux critères : heure, humidité, température, environnement. Et tous les nez n’ont pas la même sensibilité aux odeurs !

Les rosiers sont des arbustes difficiles à tailler.

FAUX. La taille supprime les branches mortes et trop frêles, aère l’arbuste, provoque la pousse de nouveaux rameaux, donne une belle forme au rosier. C’est une opération facile et qui supporte les erreurs. Mais si vous voulez l’éviter, il suffit de choisir des rosiers paysagers, couvre-sols ou miniatures : ils n’ont pas besoin d’être taillés pour fleurir abondamment.

Les rosiers anciens sont ceux qui ont les plus jolies fleurs.

FAUX. Les roses anciennes ont un attrait irremplaçable : celui de leur histoire. Mais souvent, les amateurs de roses anciennes recherchent simplement une certaine forme de fleurs. Or, ces formes, simples ou au contraire très doubles, vous les retrouverez dans de nombreuses variétés d’aujourd’hui. Avec en prime une meilleure résistance du rosier.

Des variétés pour réussir à coup sûr

Depuis une vingtaine d’années, le premier critère de recherche des rosiéristes pour créer de nouvelles variétés est leur bonne résistance aux maladies et aux parasites, ainsi qu’aux mauvaises conditions de sol et de climat.
Les mentions de prix et labels, qui témoignent de cette résistance et garantissent une importante floribondité, peuvent vous aider au moment du choix : le label allemand ADR, le Grand prix de la rose SNHF, les prix décernés dans les grands concours de roses nationaux et internationaux ou encore le Label Rouge, sur lequel travaillent les rosiéristes.

Le Grand prix de la rose SNHF

Les rosiers lauréats du Grand prix de la rose SNHF ont fait preuve de leur excellent comportement, dans toutes les régions climatiques de France.

Testés pendant plusieurs années dans sept villes réparties sur tout le territoire métropolitain (Annecy, Bordeaux, L’Haÿ-les-Roses près de Paris, Marseille, Montpellier, Nancy et Rennes), ils ont été sélectionnés pour leur floribondité et leur résistance aux maladies.
Les espèces lauréates du Grand prix de la rose SNHF :

•Line Renaud® (‘Meiclusif’) – Obtenteur : Meilland
•Louis Blériot® (‘Meibiviers’) – Obtenteur : Meilland
•Sunstar® (‘Korsteimm’) – Obtenteur : Kordes
•Ali Baba® (‘Chewalibaba’) – Obtenteur : Chris Warner
•Peace & Love® (‘Chewsunsign’) – Obtenteur : Chris Warner
•Crème Chantilly® (‘Meiradena’) – Obtenteur : Meilland / Radler
•Sweet Delight® (‘Adalegski’) Obtenteur : Michel Adam
•Ville de Saumur® (‘Fryacy’) – Obtenteur : Fryer, représenté par C. Travers

L’art floral au congrès mondial des roses

Fin mai 2015 Lyon a accueilli le 17e Congrès Mondial des Sociétés de Roses, choix justifié par la réputation internationale des obtenteurs de roses de la région. Pour organiser ce congrès, les responsables de trois associations actives – Société française des roses, Roses anciennes en France et Société Lyonnaise d’Horticulture – se sont regroupés pour former Lyon Rose 2015. Irène Rolland nous présente les coulisses d’une exposition et les compositions présentées.

Un congrès marqué par la diversité, l’élégance, la créativité. Ici, une œuvre de Rumiko Manako – © Fabien Bernardi Litchi Agency

« Tout a été mis en œuvre pour accueillir les congressistes des sociétés de roses dans les meilleures conditions et leur proposer un programme fourni. Parallèlement la ville de Lyon a désiré organiser un Festival Mondial de la Rose. Les arrondissements de la ville et les associations lyonnaises ont répondu par de nombreuses propositions. Daniel Boulens, directeur des espaces verts de la ville de Lyon, a su coordonner tout cela avec brio.

De l’Eden à la gourmandise

« Aux portes de l’Éden » par Monique Gimenez et ses collègues (fleurs MG Fleurs) – © Atelier TOPGUN

Pour ma part, étant déléguée de la Société Nationale d’Horticulture et responsable de la section d’Art Floral de la Société Lyonnaise d’Horticulture, j’ai été sollicitée pour organiser une exposition de prestige à l’Atrium de l’Hôtel de Ville, place des Terreaux. Secondée par mes amies de l’Art Floral, nous avons composé le livret d’inscription et contacté tous les clubs français et étrangers pour les inviter à participer à cet événement floral unique à Lyon.

Nous avons reçu de nombreuses réponses positives des clubs de toutes les régions.

Nous avons présenté 50 compositions dont 30 de plus de 2 m de hauteur sur les thèmes autour de la rose : « Aux portes de l’Eden », « Roses et Soie », « Roses à l’Opéra », « Roses et parfum », « Roses et gourmandises ».

Naturellement toutes ces compositions avaient pour but de mettre les roses à l’honneur.

Submergés par la foule

Le 28 Mai, jour de la mise en place de l’exposition, nous avons vu les ébauches de bouquet devenir de véritables chefs d’œuvre au fil des heures.

Dans l’Atrium, ordinairement vide et silencieux, 80 personnes s’activaient au milieu des bacs et des cartons de fleurs pour faire place en fin de journée à de belles compositions de style différents dans un espace harmonieux ou flottait des effluves de roses.

Le résultat fut bien au-delà de nos espérances, cette exposition à réuni tous les suffrages, la diversité, l’élégance, la créativité étaient au rendez vous.

Une composition de Mark Van Berckelaer avec des roses Meilland – © Atelier TOPGUN

Le public a tout de suite compris que cette exposition était exceptionnelle, nous avons été submergés par la foule dès l’ouverture et pendant trois jours consécutifs.

L’élégance de Rumiko Manako

Parallèlement à cette exposition, une démonstration d’art floral à été proposée au Palais de la Mutualité. Rumiko Manako, artiste internationalement reconnue, nous a offert un véritable spectacle en créant devant nous des bouquets de grandes dimensions dans son style si particulier et si élégant qui réunit harmonieusement l’art oriental et l’art occidental.

Rumiko Manako devant ses compositions – © Fabien Bernardi Litchi Agency

A la fin de sa présentation Rumiko nous a présenté son livre en avant-première « Rumikostyle » pour le plus grand plaisir des assistantes.

Pour conclure la rose est éternelle et se prête à toutes les compositions avec bonheur. »

« Roses et gourmandises », composition d’Anne de Lassardière – © Atelier TOPGUN
Composition de Serge Piejoujac – © Atelier TOPGUN