Archives par mot-clé : Livre

[Livre] Connaissez-vous Karel Capek ?

Karel Capek, l'année du jardinierConnaissez-vous Karel Capek ?
C’est un des plus grands écrivains Tchèques, né en 1890 et décédé à Prague en 1938 (un 25 décembre !). Mais c’est aussi un passionné amoureux du jardinage.

J’ai découvert au hasard d’une foire aux livres son bouquin L’année du jardinier  écrit en 1929.

Une petite merveille de poésie et d’émotion, et surtout d’humour, tout dans l’auto-dérision où chacun pourra se reconnaitre, car si l’auteur sait se moquer de lui, il se moque aussi de nous, mais tellement affectueusement que c’est un vrai bon moment que de lire ces lignes. Pas de conseils, mais de l’émotion, des odeurs, l’amour des végétaux…

Et surtout une sensation d’intemporelle. Ces lignes pourraient avoir été écrites hier ou même aujourd’hui. Un vrai bonheur.

Je vous choisis 2 petits extraits :

Le jardin n’est jamais fini. En ce sens, le jardin ressemble au monde et à toutes les entreprises humaines.

Et cette délicieuse prière :

Si ça pouvait servir à quelque chose, le jardinier tomberait à genoux tous les jours et ferait au Bon Dieu la prière suivante : « Mon Dieu, faites qu’il pleuve tous les jours, à peu près de minuit à 3 heures du matin, mais que ce soit une pluie lente et tiède, afin que la terre puisse bien s’imbiber ; qu’il ne pleuve pas sur la lavande et toutes les autres plantes qui Vous sont connues comme des plantes amies de la sècheresse ; si Vous voulez, je Vous en écrirait la liste sur un bout de papier ; et que le soleil brille toute la journée, mais pas partout (par exemple pas sur les rhododendrons), et qu’il ne soit pas trop ardent ; qu’il y ait beaucoup de rosée et peu de vent, une quantité raisonnable de vers de terre, pas de pucerons ni de limaces, pas de moisissures, et que, une fois par semaine, il pleuve du purin étendu d’eau et de la fiente de pigeon. Amen.

 Jean-Marc Muller, président de la section potagers et fruitiers

L’année du jardinier de Karel Capek aux éditions 10/18

Sélection de publications succulentophiles

Le 10 janvier dernier, Norbert Rebmann, président de la section cactées et succulentes et Claude Lesénécal, membre de la section présentaient lors d’une conférence au 84 rue de Grenelle une sélection de publications succulentophiles.

Dans la recherche des publications succulentophiles pour l’année 2016, nous avons remarqué en langue française : quatre ouvrages présentés aujourd’hui, Et sept ouvrages (dont deux à paraître) en langue anglaise. 

Cactus

publications succulentophilesCactus. Identification, soins, reproduction de Markus Berger, aux éditions © Delachaux & Nestlié, parution en avril 2016, 224 pages, ISBN : 978-2-603-02448-5.

Ce livre explique clairement tous les aspects de leur entretien et de leur prolifération, et propose à cet effet 100 portraits clairs et précis illustrant les attraits et l’incroyable variété des cactus.

Laissez-vous emporter dans le monde fascinant des cactées ; ces merveilles de la nature ne sont pas seulement des objets de collection convoités mais s’avèrent aussi extrêmement précieuses aussi bien pour la médecine traditionnelle que pour la médecine naturelle.

Cactus et Plantes Grasses

publications succulentophilesCactus & Plantes Grasses : 50 compositions en pots
De Sueko KATSUJI, éditions © Larousse, parution en mars 2016, 112 pages, ISBN : 978-2-03-590299-3.

Faire des mises en scènes artistiques : créer vos propres contenants pour valoriser vos succulentes et un meilleur effet décoratif. Profiter des conseils de l’auteur pour une décoration originale ; cultiver vos plantes, comment les entretenir, les soigner, les multiplier et aussi les choisir dans les pépinières.

Madame Sueko Katsuji – propriétaire d’une grande jardinerie très réputée à Tokyo – est une virtuose du stylisme végétal et des aménagements de jardin. Elle voue une affection toute particulière aux plantes succulentes auxquelles elle a consacré plusieurs ouvrages.

Les Broméliacées

publications succulentophilesLes Broméliacées : Approche panoramique d’une grande famille “américaine” D’Albert Roguenant, de Marcel Lecoufle, Aline Raynal-Roques, aux Éditions Belin, parution en 2016, 608 pages, EAN 13 : 978-2-7011-6473-1.

 

Dans ce livre unique au monde, signé des meilleurs spécialistes, se trouve réuni l’ensemble de la famille Broméliacées, plantes tropicales américaines qui comptent plus de 3300 espèces, dont l’ananas.

Sont présentées ici plus de 700 espèces et sous-espèces, largement illustrées : 175 gravures et documents anciens, 80 dessins et schémas originaux, et plus de 860 photos dues aux auteurs.

Le hoya dans tous ses états

publications succulentophilesHoya dans tous ses états de Danièle Marreaud, une édition privée, parution en 2016.

Premier livre en français sur les hoyas. 24 chapitres traitent de la culture et connaissance des hoyas. En commençant par les pays et les milieux naturels, le nombre d’espèces, avec les différents Hoya carnosa, leur parfum ; comment réussir la culture des hoyas chez soi.

The Cactus of Colorado

publications succulentophilesThe Cactus of Colorado écrit par Don Barnett & Donnie Barnett, aux éditions Colorado Cactus and Succulent Society, parut le 5 novembre 2016, 336 pages, EAN : 978-0-6928-0070-6.

Guide complet de la flore de cactus du Colorado. 24 espèces et variétés, dont 2 nouvelles espèces avec des cartes de répartition et des clés taxonomiques. Plus de 270 photos et diagrammes incluant des comparaisons techniques d’espèces avec texte et photos. Histoire botanique du Colorado, végétation, aperçu des régions écologiques et des zones de vie. Où voir les cactus dans les terres publiques protégées. Utilisations culturelles et historiques des cactus. Contrôles biologiques, y compris les insectes et les maladies fongiques.

Tree Aloes of Africa

publications succulentophilesTree Aloes of Africa écrit par Ernst van Jaarsveld & Eric Judd, 74 pages.

Ce fut d’abord une série planifiée de livres couvrant toute la famille d’Aloe – y compris Gasteria, Haworthia etc. – sont concernés ici ceux qui dans le dernier classement sont maintenant appelés Aloidendron,
six espèces d’Aloès en arbre, Kumara plicatilis de famille proche qui était auparavant connu comme Aloe plicatilis . Comme dans tous les livres d’Ernst van Jaarsveld, il y a beaucoup plus d’informations autres que sur les plantes elles-mêmes.

Il relate l’histoire de la classification botanique et de son évolution dans le temps, avant d’entrer dans l’histoire de la découverte des plantes par les premiers colons et les explorateurs jusqu’à nos jours. Les chapitres suivants relatent leur distribution, leur écologie et leur culture. Les espèces sont ensuite peintes de façon détaillée ou photographiées dans leur habitat par Eric Judd.

Small Opuntias

publications succulentophilesSmall Opuntias écrit par John Pilbeam and Michael Partrige, parut en 2016, 136 pages, EAN 13 : 978-0-9020-9941-8.

Pendant longtemps les Opuntias étaient considérées comme des plantes rampantes faciles pour débutants. Ils occupaient rapidement l’espace, fleurissaient rarement et leurs épines ne pardonnaient pas. Suite aux nombreuses recherches récentes un large éventail de plantes a pu être cultivé sans pour autant supprimer les épines douloureuses! Le but de ce livre est de montrer à l’amateur ce qui est disponible. Il est agrémenté de photos de plantes in situ ou cultivées . La popularité de ces plantes a explosé ces derniers temps et ce livre attractif ne peut que renforcer ce phénomène.

Austrocactus 2015

publications succulentophilesAustrocactus 2015 écrit et édité par Elisabeth & Norbert Sarnes, parut en 2015, 124 pages, EAN 13 : 978-3-00-050107-4.

Suite à leur premier livre sur les cactus de Patagonie, ce nouvel ouvrage se concentre sur l’Austrocactus. Élisabeth et Norbert Sarnes – des spécialistes des cactées du Sud de l’Argentine où ils ont effectué plusieurs voyages d’étude – décrivent et illustrent par des photographies souvent en pleine page ces plantes dans leur habitat naturel ou cultivées incitant les lecteurs à les cultiver. Cartes de leur répartition géographique, photographies de graines (Detlev Metzing), historique de leur découverte, habitat enrichissent cet ouvrage. 124 pages- Allemand/Anglais.

Fouquieira (The Genus)

publications succulentophilesFouquieira (The Genus) écrit par Robert Scott, parut en 2013, 66 pages, EAN 13 : 978-06-15-809380.

Un document de référence unique. Jusqu’à présent absent de la littérature il traite du genre Fouquieria. Et pourtant c’est un grand livre pour les débutants ou pour le collectionneur plus expérimenté. Cette plante est originaire du Mexique et des déserts du sud-ouest des États-Unis. Elle comporte 11 espèces différentes, se développant sous différentes formes, des espèces grandeur nature de la plus fine à la plus épaisse et de formes variées. L’essentiel du livre est la description fondamentale de ces 13 espèces . Chaque présentation s’accompagne de 5 merveilleuses photos couleur grand format. Cet ouvrage se décline également en chapitres sur : l’identification par les fleurs (11photos couleur), par les tiges et les feuilles (22photos couleur) et de 13 pages des cartes et de descriptions de ces espèces.

A paraître

Succulents of Southern Africa écrit par Robin Frandsen, à paraître en mars 2017 en 3 versions différentes : version sponsorisée, versions standard et collector.

Ceropegia écrit par Denis de Kock, à paraître en janvier 2017, 62 pages. 170 espèces sont décrites.

Chen Haozi, Le miroir des fleurs

Cet ouvrage du 17éme siècle est le plus célèbre des traités d’horticulture chinoise. Une traduction partielle avait été publiée en 1900 par un haut fonctionnaire français J. Halphen, mais ce travail était devenu une rareté. La BNF ne le possèdait pas, et le seul exemplaire accessible au public se trouvait dans la bibliothèque d’un laboratoire du Muséum à Paris.

Cette heureuse réédition [Actes Sud, 2006] est l’œuvre d’un savant intervenant, Georges Métaillié. Linguiste devenu botaniste et historien des sciences, l’auteur s’est spécialisé sur les pays d’Extrême Orient.

La traduction initiale a été resserrée et les désignations de plantes revues conformément aux spécifications des flores d’aujourd’hui ; l’index botanique de l’ouvrage porte sur près de 400 espèces.  Enfin cette reprise a été enrichie de quelques 300 gravures issues de la première édition japonaise effectuée en 1773.

Le Miroir des fleurs dans son édition originale est divisé en six livres :

– livre 1 : calendrier du jardinage sur les 12 mois de l’année

– livre 2 : tâches principales du jardinier (avec un chapitre original  : Comment changer la couleur des fleurs)

– livre 3 : arbres

– livre 4 : plantes grimpantes

– livre 5 : plantes à fleur

– livre 6 : faune des jardins

Cette nouvelle édition en est toutefois restée à la structure éditoriale de J. Halphen : seuls les deux premiers livres avaient été traduits intégralement, les quatre autres n’étant représentés que par des extraits : livre 3 : plaqueminiers et pêchers ; livre 4 : bambous ; livre 5 : chrysanthèmes (152 variétés citées) ; livre 6 : poissons rouges.

L’ histoire est un bilan de l’expérience du passé, et sur ce point le Miroir des fleurs ne manque pas quelques trois siècles plus tard, de motifs d’interpellation de nos pratiques horticoles. Une illustration : la transplantation des végétaux (p.118sq) : il est ici instamment recommandé de toujours conserver l’orientation initiale de la plante.

Cette sensibilité des végétaux au magnétisme terrestre est toujours revendiquée par les spécialistes asiatiques du bonsaï : il est notamment déconseillé de “faire tourner” une plante au motif de lui assurer un développement harmonieux.

Alphonse Karr promoteur de la floriculture sur la Côte d’Azur au siècle dernier, relevait également cette influence du magnétisme en matière de production de roses (Journal des roses, 1881 p.3sq). Et toujours au sein de cette même Provence, la tradition agricole enseigne par exemple depuis longtemps, que l’olivier adulte, plante endémique et symbolique de l’aire méditerranéenne résistant pourtant à bien des dommages, survit difficilement et s’épanouit rarement lorsqu’on le transplante sans respecter son orientation initiale.

Le Miroir des fleurs (Hua jing, 1688) est un traité d’horticulture. Il est à distinguer d’un ouvrage chinois antérieur tout aussi classique, le Yuanye publié par Ji Cheng en 1634 consacré à l’art des jardins, et dont Che Bing Chiu a donné une traduction française ( L’Imprimeur [puis Ed.Verdier] 1997) suivie d’une importante bibliographie.

Norbert Parguel