Hommage à Raymond Chaux

C’est avec tristesse, que nous avons appris le décès de Raymond Chaux le 28 avril 2017.

Raymond Chaux était né 1925 à Paris. Pour satisfaire son envie d’aller « aux colonies, pour voir d’autres lieux et d’autres humains », il choisit d’être ingénieur agronome. Jeune diplômé, il exerce au Maroc, où il est nommé en 1951 directeur de la chambre d’agriculture de Marrakech. Il est ensuite affecté dans l’Est-Cameroun. Directeur du secteur de Modernisation Agricole, il est nommé chevalier du mérite camerounais. Rentré en Métropole en 1960, il occupe divers poste dont celui de chargé de mission au commissariat général du Plan où il reste quatre ans et travaille avec Jacques Delors, Raymond Barre et Valéry Giscard-d’Estaing.

De 1967 à 1974, il est inspecteur puis sous-directeur de l’enseignement technique agricole au ministère de l’agriculture. De 1974 à 1990, il devient Directeur de l’Ecole nationale supérieure d’horticulture et de son établissement rattaché l’Ecole nationale supérieure du paysage. C’est Jacques Chirac qui le nomme et lui demande d’être le maître d’œuvre de la réforme par laquelle l’ENSH devient Ecole de Spécialisation de 3ème cycle et sa section « art des jardins » devient l’ENSP. Raymond Chaux s’est enthousiasmé immédiatement par l’aspect Paysage de sa mission, de loin le plus innovant. Et c’est d’ailleurs en tant que Président de la section art des jardins qu’il a œuvré à la SNHF.

Après 1990, il a été chargé d’une mission de modernisation de l’enseignement supérieur dépendant du ministère de l’agriculture.

Il était membre titulaire de l’Académie d’Agriculture de France depuis 1993. Il était aussi Ingénieur général d’Agronomie honoraire, Chevalier de la légion d’honneur, Chevalier de l’ordre national du mérite, Commandeur du mérite agricole, Commandeur des palmes académiques.

Il s’est éteint dans la maison familiale de Biars sur Cère dans le Lot où il s’était retiré. La SNHF présente ses condoléances sincères et attristées à Françoise son épouse ainsi qu’à ses enfants et petits-enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *