• Actualités
  • L’eau et la plante, colloque scientifique 2022

L’eau et la plante, colloque scientifique 2022

Le colloque scientifique de la SNHF aura pour thème, en cette année 2022, l’eau et la plante. Il est organisé par le conseil scientifique de la SNHF, et aura lieu en présentiel, à la SNHF, au 84 rue de Grenelle à Paris.

L’inscription est payante. Il est possible de déjeuner sur place au tarif de 25 euros.

  • Tarif adhérent :  40 euros (sans repas) / 65 euros (repas compris)
  • Tarif non adhérent : 50 euros (sans repas) / 75 euros (repas compris).
  • Tarif étudiant : 10 euros (sans repas) / 35 euros (repas compris)

 

L’eau et la plante

 

Antoine de Saint-Exupéry a résumé en une phrase l’essence même de l’eau “L’eau n’est pas nécessaire à la vie, elle est la vie”.

Au cours du paléozoïque, la flore et la faune, jusque-là marine, se sont adaptées progressivement à la vie terrestre, mais l’eau est restée un élément vital, les plantes, les communautés végétales n’échappent pas à cette règle.

Dans la plante, l’eau permet le maintien des structures cellulaires et le transport des substances nutritives.

L’importance de l’eau est telle qu’elle représente plus de 80% du poids du végétal et jusqu’à 95 % du fruit de tomate. On comprend que l’absence d’eau est une situation périlleuse pour la plante en croissance. Mais des mécanismes de survie existent ainsi les graines traversent les périodes difficiles avec seulement quelques % d’eau dans leurs tissus.

Il est rare qu’une plante se trouve dans un environnement optimal vis-à-vis de l’eau, mais les stratégies adaptatives mises en œuvre sont nombreuses, qu’il s’agisse de puiser l’eau, de résister à la carence ou à l’excès, ou encore d’éviter les pertes. Toutes ces stratégies seront développées au cours de la journée.

Enfin, la connaissance toujours plus grande de la relation entre la plante et l’eau conduit au développement de technologies qui contribuent au progrès de l’agriculture et de l’horticulture. Biochars, assainissement, “plantes à traire” et aquaponie vous seront dévoilés au cours du colloque de la SNHF, le 20 mai 2022 au 84 rue de Grenelle 75007 Paris.

Dans le respect des consignes sanitaires en vigueur au 20 mai 2022.

Programme du colloque L’eau et la plante

le 20 mai 2022 à la SNHF

9:15 > Ouverture par Jean-Pierre Gueneau, Président de la SNHF et Yvette Dattée, Présidente du Conseil Scientifique

9:45 > Conférence introductive, La quête sans fin des plantes pour l’eau, Bernard Saugier, Professeur honoraire de l’université, Président honoraire de l’Académie d’agriculture de France

10:25 > D’un extrême à l’autre

  • Un exemple d’adaptation extrême de la survie sans eau : la graine, Jérôme Verdier, Chargé de Recherche INRAE
  • La circulation de l’eau dans la plante, Hervé Cochard, Directeur de recherche INRAE
  • Adaptations à la disponibilité en eau, aspects morpho anatomiques, Valéry Malécot, Maitre de conférences L’Institut Agro Rennes-Angers, campus d’Angers

Discussion

11:40 -12:00 > Pause

  • Déterminismes de la transpiration nocturne et ses effets sur l’efficience d’utilisation d’eau chez la vigne Adriaan Westgeest, lauréat du prix de thèse 2022
  • Stress hydrique et réponses épigénétiques des plantes, Nathalie Leduc, Professeure Université d’Angers

Discussion

12:50 -14:00 > Déjeuner

14:00 > D’un extrême à l’autre (suite)

  • Amélioration de la résistance génétique à la sécheresse : l’exemple du blé, Pierre Devaux, Directeur Recherche & Innovation, Groupe Florimond Desprez
  • Tolérance des plantes à la salinité des sols, Doan Trung Luu , Chargé de recherche CNRS Biochimie & Physiologie Moléculaire des Plantes – Montpellier
  • Les plantes aquatiques : biologie et écologie, Christian Chauvin, Ingénieur de recherche INRAE, Unité Écologie aquatique et changement globaux, Bordeaux

Discussion

15:15 > Des technologies d’avenir

  • Les biochars : développement durable et ressource en eau, Domenico Morabito, Maître de conférences, université d’Orléans- UCS 1328 INRAE
  • De l’eau, des hommes et des plantes. Du marais artificiel à la phytoremédiation, Robin Massardier, ingénierie et aménagement du paysage, bureau d’études HYLA
  • L’aéroponie et les « plantes à traire », Frédéric Bourgaud, Directeur recherche et innovation Plant Advanced Technologies
  • L’aquaponie : un exemple d’économie circulaire, Aurélien Tocqueville, Responsable aquaculture ITAVI

Discussion

Conclusion

16:50 > Cocktail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 6 =