Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie

Pour l’exposition Jardin infini, l’artiste Daniel Steegmann Mangrané conçoit un paysage scénographique inédit, englobant les oeuvres dans un environnement total. L’architecture de l’exposition rompt ainsi avec les codes habituels d’un espace muséal neutre et se métamorphose en un vaste jardin, organisé en deux temps contrastés, de l’ombre à la lumière.


La première galerie du parcours propose une déambulation dans un jardin nocturne. Le visiteur chemine comme dans un village, découvrant les « jardins privés » de différents artistes dans une alternance de pavillons et de cours, donnant la sensation d’un va-et-vient entre des espaces intérieurs et extérieurs.

La seconde galerie est quant à elle décloisonnée, laissant exploser la lumière et la couleur sur toute sa longueur.

Des enclos délimités par des rideaux métalliques qui accueillent les oeuvres et forment des bosquets entre lesquels le visiteur déambule librement. L’absence de parcours didactique invite à la flânerie et permet une traversée inspirée par la curiosité. Les grandes installations deviennent des bancs sous les frondaisons, des sources et des fontaines, des grottes ou des pergolas propices à la contemplation. Daniel Steegmann Mangrané reconfigure la perception de l’espace d’exposition en jouant avec l’éclairage et les matières. Cette option offre la possibilité d’une visite sous un soleil variable, et sur un sol légèrement ondulant : le visiteur s’aventure sur des « sentiers qui bifurquent » pour reprendre l’expression de Jorge Luis Borges.

http://www.centrepompidou-metz.fr/jardin-infini-de-giverny-l-amazonie

Chargement de la carte…

Date / Heure
11.07 au 28.08
Toute la journée

Emplacement
Centre Pompidou Metz

Catégories Pas de Catégories


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × quatre =