Grande bardane

Grande bardane
Grande bardane
  • Nom latin : Arctium lappa.

 

  • Famille : Astéracées.

 

  • Principaux types : Le genre Arctium comporte plusieurs espèces  comme A. tomentosum (bardane poilue) et A. nemorosum (bardane des bois). En France, on trouve communément A. minus (petite bardane).

 

  • Utilisations : La racine de bardane a un goût sucré proche de celui de l’artichaut. Elle se mange crue ou cuite. Au potager, ses feuilles attirent les pucerons à la grande joie des coccinelles.

 

DESCRIPTION

 

  • Origine : Europe, Asie

 

  • Caractéristiques : Également appelée herbe aux teigneux, la bardane est une plante sauvage, typique des terrains en friche, en bordure de chemin, dans les zones ouvertes, riches en azote (friches nitrophiles). C’est une plante bisannuelle. Elle germe et développe une grande rosette basale aux énormes feuilles cordiformes, longuement pétiolées, persistantes ou semi-persistantes selon le climat. L’année suivante, la plante développe une puissante hampe florale pour fleurir jusqu’ à 2 m de hauteur. Ses petites fleurs roses violacées ressemblent à celles des chardons. Ses racines épaisses et profondes mesurent jusqu’à 1,20 m de longueur pour une épaisseur maximum de 2,5 cm. Ses fruits sont crochus ; ils s’accrochent à toute surface fibreuse, à la fourrure d’animaux. Les graines se disséminent ainsi, transportées par les animaux, ou les enfants qui jouent avec les capitules !

 

  • Rusticité : Très résistante au froid

 

  • Période de floraison : Juillet, août

 

CULTURE

 

  • Niveau de difficulté : Très facile.

 

  • Sol : Plutôt riche, neutre à basique.

 

  • Exposition : Ensoleillée.

 

  • Multiplication : Semis.

 

  • Conduite de culture : Une méthode consiste à faire le semis directement en place au potager au mois de juillet comme bon nombre de bisannuelles, profitant ainsi d’une croissance rapide due à la chaleur de l’été, avec quelques arrosages par temps sec. Trois mois après, la croissance de la grande bardane est stoppée par le froid. Les racines peuvent être récoltées en automne et hiver de la première année, sans qu’elles ne deviennent fibreuses.

 

  • Maladies et parasites :Les pucerons.

Fiche rédigée par Jean-Marie Souil, SNHF, section Plantes vivaces