JCE ‘Le Berry, terroir nourricier’ au lycée Naturapolis de Châteauroux

La Société Nationale d’Horticulture de France propose en partenariat avec l’EPLEFPA Naturapolis de Châteauroux, la Région Centre-Val de Loire, Châteauroux-Métropole, la Ville de Déols, l’Association Régionale pour le Fleurissement du Centre, l’Association Indre Nature, la société pomologique du Berry et la Société d’Horticulture de l’Indre, une journée de conférences et d’échanges sur le thème du Berry, terroir nourricier.

Cette journée, gratuite, mais accessible sur inscription préalable, a pour objet un partage de connaissances et de savoirs à l’attention des professionnels comme du grand public, des jardiniers amateurs et des étudiants.

Date : le mercredi 22 janvier de 9 heures à 17 heures 15
Lieu : Lycée Naturapolis de Châteauroux – route de Velles à Châteauroux
Tarifs : la journée de conférences et d’échanges est gratuite. Seul le repas pris sur place est payant (20 €).

Programme de la journée

08h30 > Accueil des participants
09h00 > Ouverture par les officiels : M. Gil AVEROUS, Maire de Châteauroux, Président de Châteauroux-Métropole, M. Michel BLONDEAU, Maire de Déols, Vice-Président du Conseil départemental de l’Indre et de Châteauroux-Métropole et M. Dominique DOUARD, Président de la Société Nationale d’Horticulture de France
09h30 > Le Berry : un terroir de traditions agricoles par François HERMIER, expert agricole et foncier, Académie du Centre
09h50 > Le Berry, géomorphologie du territoire par Joël MOULIN, pédologue
10h10 > Discussion avec la salle
10h45 > Pause
11h15 > De Talleyrand à Terra VITIS, le vignoble de Valençay, un écosystème viticole respectueux de la biodiversité par Jean-François ROY, viticulteur à Valençay
11h35 > La conservation et la valorisation des variétés de pommes du Berry par René MARANDON, Président de la Société Pomologique du Berry et Denis LABOURET, expert en pomologie
11h55 > Les saveurs du terroir berrichon en cuisine par Éric GAULON, maître restaurateur au restaurant « La forge » à Lys-Saint-Georges
12h15 > Discussion avec la salle

14h00 > Ouverture par les officiels : M. Roland MARIE-MARCERON, Président de l’Association Régionale de Fleurissement du Centre et M. Gérard NICAUD, Conseiller Régional, Président du Conseil d’administration de l’EPLEFPA Naturapolis de Châteauroux
14h20 > L’EPLEFPA Naturapolis de Châteauroux : hier, aujourd’hui, demain par Juliette LEJEUNE, Proviseure de l’EPLEFPA Naturapolis de Châteauroux et Jean-François VALLET, professeur
14h40 > Le jardin de Nohant, exil et refuge par Georges BUISSON, auteur et ancien administrateur du domaine de George Sand
15h00 > Discussion avec la salle
15h20 > Pause
15h40 > L’Indre, territoire d’acclimation pour 48 espèces d’orchidées sauvages par Marie-Hélène FROGER, chargée de mission agroenvironnement et habitats naturels, botaniste – association « Indre Nature »,
16h00  > Jardiner avec la flore locale à l’heure de la transition climatique : exemple de renaturation d’une ancienne peupleraie à Châteauroux le long de la Vallée de l’Indre par Fabienne HOURGUÉ, technicienne au service espaces verts de « Châteauroux Métropole »
16h20 > L’écoparc des Chènevières à Déols – une nature préservée en cœur de ville par Virginie GUERTAU, technicienne à la Ville de Déols
16h40 > Discussion avec la salle
17h00 > Synthèse de la journée par Jacques MOUCHOTTE, membre du Conseil scientifique de la SNHF
Modérateur de la journée : Thierry CHAREYRE, journaliste à France Bleu Berry.

Contact : Société Nationale d’Horticulture de France, 84, rue de Grenelle – 75007 PARIS
Tél. : 01 44 39 78 78 Email : communication@snhf.org

Partenaires

[Retour sur] l’exposition de l’Association des Amateurs d’Orchidées Exotiques

Très charmante cette exposition organisée par l’Association des Amateurs d’Orchidées Exotiques (AAOE) à Pont Sainte-Marie (10) du 21 au 23 février 2020. Les trois producteurs invités ont pu installer leurs plantes de collection dans les décors préparés par les bénévoles de l’AAOE. De plus, l’AAOE avait invité Tropiscape, un producteur de mini-orchidées, qui présentait ses minuscules orchidées dans des terrariums particulièrement élégants. L’Ecole de Juges d’Orchidées (EJO), une émanation de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), procéda à un jugement qui permit de mettre en valeur les plantes particulièrement méritantes. Nous ne citerons que les lauréates (1er prix) :

  • Catégorie Botaniques : Ada aurantiaca présentée par l’Amazone , aussi Grand Champion de l’exposition

    Ada Aurantiaca
  • Catégorie Hybrides : Paphiopedilum (pinnochio x armeniacum) x bellatulum également présentée par l’Amazone

    Paphiopedilum (pinnochio x armeniacum) x bellatulum
  • Catégorie Miniatures : Masdevallia decumana présentée par Tropiscape

    Masdevallia decumana
  • Catégorie Amateurs : Oncidium hastilabium présentée par Albéric Cousin

    oncidium hastilabium

Un grand merci de la communauté orchidophile locale à la Municipalité de Pont Sainte-Marie qui a permis cette belle réalisation, et aux médias locaux qui ont permis de la faire connaître et ont ainsi assuré son succès.

Philippe Lemettais, Président de la section Orchidées

En savoir plus sur la section Orchidées de la SNHF

[Actu] Semaine des fleurs pour les abeilles, VAL’HOR

Organisé par VAL’HOR avec l’OFA (l’Observatoire Français d’Apidologie), la Semaine des fleurs pour les abeilles est une action des professionnels du végétal pour agir en faveur des pollinisateurs et des abeilles.

L’édition 2020 se déroulera du 13 au 21 juin. L’ouverture des inscriptions se fera à partir du 1er mars. Vous pourrez commander les outils de communication
à partir de cette date.

Toutes les informations pour participer sont disponibles sur le site de Val’hor > en cliquant ici

AGIR EN FAVEUR DES POLLINISATEURS ET DES ABEILLES

#OnSème #FlowersForBees
La Semaine des fleurs pour les abeilles a pour but de sensibiliser le grand public à l’importance des plantes mellifères pour la santé et la survie des abeilles et des pollinisateurs. En tant que professionnels du végétal, mettez en avant les plantes mellifères dans vos catalogues, vos points de vente, les jardins de vos clients, vos réseaux sociaux… et agissez ainsi en faveur de l’environnement pour offrir un milliard de fleurs pour les abeilles.

En 2019, 750 professionnels du végétal (producteurs, fleuristes, jardineries…) ont participé et mis en valeur les plantes mellifères auprès de leurs clients.

MOOC Agricultures Urbaines

La SNHF a le plaisir de relayer cette information.
Ce MOOC d’Agreenium en partenariat avec les Cols Verts va vous permettre de découvrir la nature, le contexte et les enjeux de l’agriculture urbaine, et pourquoi pas, vous donner envie de porter un projet professionnel dans ce domaine.

Raison n° 1 : Pour devenir acteur·rice de l’agriculture urbaine et faire germer vos idées
Ce cours en ligne a pour but d’apporter des connaissances économiques et techniques afin d’assurer la mise en œuvre d’une activité professionnelle viable en agriculture urbaine. Il se présente comme un état des lieux des bonnes pratiques du secteur et souhaite valoriser le retour d’expérience d’acteurs existants en France. De nombreux intervenant·e·s d’horizons divers ont été sollicité·e·s pour ce MOOC afin d’apporter un point de vue multidisciplinaire à la fois théorique et pratique (acteur·trice·s de terrain, chercheur·se·s, ingénieur·e·s, étudiant·e·s ou encore agent·e·s de collectivités). L’objectif de ce cours est donc aussi de vous accompagner dans votre transition professionnelle et/ou un démarrage de projet.

Raison n° 2 : Pour répondre aux crises environnementales, sociales et économiques actuelles
Si l’agriculture urbaine ne prétend pas rendre les villes auto-suffisantes, découvrez grâce à ce MOOC comment elle offre une opportunité de reconnecter les urbains à la terre et à la saisonnalité de la production alimentaire, tout en participant à la conservation et à la régénération de la biodiversité en ville.

Raison n° 3 : Vous ne serez pas seul·e·s.
Ce MOOC sera l’occasion de créer une communauté d’apprenant·e·s engagé.e.s sur le sujet. Différents outils vous guideront afin que vous puissiez découvrir les autres futur·e·s porteur·se·s de projet ayant les mêmes intérêts que vous, et peut-être co-construire à plusieurs. Le MOOC sera également l’occasion d’avoir un large panorama des différents projets existants sur le territoire français et des spécialistes sur le domaine. Plus de 50 intervenant.e.s ont été mobilisé·e·s pour ce MOOC.

Raison n° 4 : Ce MOOC est gratuit et ouvert à toutes et tous.
Pour suivre ce MOOC vous n’ aurez besoin ni de mettre la main au portefeuille ni d’avoir de prérequis. Nous pensons que tout le monde a le droit à la formation et à la possibilité de devenir agriculteur·trice urbain·e.

À très vite sur la plateforme France Université Numérique.

Pour en savoir plus et s’inscrire au MOOC Agricultures urbaines
Agreenium
Inscription : dès maintenant et jusqu’au 3 mai 2020
Début du cours : 13 avril 2020
Fin du cours : 20 juin 2020

Le chant secret des Plantes de J. Thoby

L’association Plantarium, adhérente à la SNHF, vous présente “Le chant Secret des Plantes” aux éditions Rustica. L’ouvrage est disponible dans toutes les librairies.

 

Information : association@plantarium.eco

« Passionné par les végétaux, le Musiniériste Jean Thoby nous dévoile dans cet ouvrage riche en témoignages et anecdotes, le monde fascinant de la musique botanique et notamment de la génodique ou encore de la phytoneurologie, l’étude des vibrations électriques émises par les plantes selon ce qu’elles ressentent.
Que ce soit pour le plaisir, se ressourcer ou soigner un mal-être profond, le chant secret des plantes réserve de très belles surprises!
Alors que le monde végétal nous intrigue de plus en plus, ce livre contribue à sa revalorisation et au respect que nous lui devons, tout en ouvrant de nouvelles perspectives vers un pan encore trop inexploité des végétaux et de leurs capacités multiples.
Cette lecture captivante, rythmée par le chant de 13 plantes à écouter grâce au CD ou au QR codes, offre un regard inédit sur la nature au novice comme à l’expert en botanique.
Une ode à l’incroyable richesse et aux potentiels méconnus des plantes ! »
Les éditions RUSTICA

[Actu] Conférence “Les conifères bijoux, une nouvelle vision du conifère, le jeudi 6 février

Au sein d’une exploitation agricole familiale, Pascale et Marie-Laure GOMBAULT multiplient et élèvent plus de 800 variétés de conifères dont beaucoup de conifères nains et Conifères Bijoux. Ces petits conifères originaux, ronds, pointus, étalés, doux ou piquants trouvent leur place partout. Que vous ayez un grand ou petit jardin, une rocaille et même une terrasse. Ne manquez pas cette occasion de les découvrir et pourquoi pas, les installer chez vous.

Journée ouverte à tous et gratuite

Réservez votre place sur inscription@snhf.org

[Actu] Colloque ‘Les Mondes de la Rose : regards croisés’ le 9 et 10 mars 2020

Le rosier et sa fleur, ou plus exactement les rosiers et leurs fleurs avec toute leur diversité, sont des incontournables des jardins et du secteur de l’horticulture ornementale. Plus récemment, ils se sont retrouvés mêlés aux grands mouvements et petites évolutions du XXe siècle et de ce début de XXIe siècle.
Entités vivantes de culture et de nature, objet de savoirs et de sciences, ces rosiers et ces roses sont créés à des fins esthétiques par des « obtenteurs ». Pour leur diversité et leur conservation, ils peuvent entrer dans le domaine du patrimoine. Cependant ils sont également des produits de la mondialisation soumis à la standardisation des marchés de l’agro-business et aux évolutions des attentes de la société.

Ainsi, le rosier et sa fleur sont devenus un sujet d’étude regroupant des chercheurs des Sciences Humaines et Sociales – Economie, Géographie, Histoire et Sociologie comme des Sciences Biologiques – Génétique. Au cours du projet de recherche RosesMonde, financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) de 2015 à 2020, ce groupe de scientifiques a étudié la dynamique de la création dans l’univers de la rose pour répondre à la question : Comment les tensions entre les tendances de marchandisation et celles de patrimonialisation ont-elles influencé la création variétale de rosiers?

Pour y répondre, notre groupe de chercheurs a développé une approche comportant trois entrées : les variétés, les acteurs, les lieux.

Le colloque des 9 et 10 mars 2020, coorganisé avec la SNHF sera l’occasion d’exposer la démarche et les principaux résultats de ce programme de recherche interdisciplinaire.
L’évolution des usages des rosiers et des roses a été interrogée. Une prospection a été menée auprès de roseraies, sélectionneurs, producteurs. Par le partage interdisciplinaire des questionnements et des informations, un échantillon de 1600 variétés a été défini pour représenter une diversité des rosiers du XXe siècle. Les résultats de l’analyse de cette diversité génétique et de son évolution au cours du temps ont été croisés avec les enseignements développés par les économistes, historiens, géographes et sociologues portant notamment sur les évolutions des systèmes de productions et des marchés comme celles de l’évaluation de la création et de sa protection.
Les avancées obtenues tout au long de ce projet ont été facilitées par la participation d’experts du monde des roses ayant accepté de partager avec nous leur expérience. Ils apporteront au cours de ce colloque leur regard sur les résultats obtenus. Ces résultats seront confrontés à l’expérience d’autres chercheurs et professionnels de domaines apparentés par la puissance de la créativité comme la parfumerie, les étoffes, le café et la cuisine

Texte : L’équipe du projet RosesMonde

S’inscrire en ligne

Programme du colloque final du projet ANR RosesMonde : ‘Les Mondes de la Rose : regards croisés’ le 9 et 10 mars 2020

Programme susceptible de modification

Lundi 9 mars après-midi de 13h30 à 17h30

Accueil
Introductions de la SNHF : D. Douard, président et Y. Dattée, présidente du conseil scientifique et de RosesMonde : B. Veith, CNRS – Ladyss et B. Calas, Université de Bordeaux – Les Afriques dans le Monde.
Roses-Rosiers : Une évolution des usages au cours du XXe siècle?
C. Oghina-Pavie, Université d’Angers – Temos et C. Widehem, Agrocampus Ouest-Angers – SMART-Lereco.

De la constitution d’un échantillon de rosiers du XXe siècle
A. Grapin, Agrocampus Ouest-Angers – IRHS, T. Thouroude, J. Marie-Magdelaine & A. Pernet, INRAE-Pays de la Loire – IRHS.

Adaptations des producteurs de roses kenyanes aux changements mondiaux, O. Ballesta, Université Bordeaux Montaigne – Les Afriques dans le Monde.

Les innovations logistiques dans la chaine de valeur de la rose coupée, L. Demettre, Université Bordeaux Montaigne – Les Afriques dans le Monde.

La production et la commercialisation de fleurs coupées autres que les roses en France : entre résilience et renouveau ? L. Benoit, Université Bordeaux Montaigne – Les Afriques dans le Monde

Les obtenteurs français : du parcours de vie au monde social de la rose, B. Veith, CNRS – Ladyss et M. Fautras, Université de Fribourg.

Mardi 10 mars matin de 8h40 à 13h00

Propriété artistique ou industrielle ? Débats sur la protection de l’obtention (fin XIXe– début XXe siècles), C. Oghina-Pavie, Université d’Angers – Temos.

La propriété intellectuelle aujourd’hui, C. Widehem & B. Plottu, Agrocampus Ouest- SMART-Lereco.

Structure et diversité génétiques des rosiers au cours du XXe siècle, A. Grapin, Agrocampus Ouest-Angers- IRHS, J. Clotault, Université d’Angers- IRHS et A. Chastellier & A. Pernet, INRAE- IRHS.

Le concours de roses de Bagatelle et les autres compétitions internationales, N. Ferrand Université d’Angers – Temos et A. Hess CNRS – Temos.

Partage d’expériences : construction de la créativité et tension entre marchandisation et patrimonialisation
Univers des étoffes : Aziza Gril-Mariotte, Maître de conférences en histoire de l’art à l’Université de Haute-Alsace – CRESAT
Univers du cacao : Laurence Alemanno, Docteur en physiologie végétale – créatrice de ChocoLatitudes
Univers du parfum : Hugues Brévard, Directeur du Développement Analytique – Groupe Robertet.

Pause déjeuner

Mardi 10 mars après-midi de 14h30 à 16h30

Autour de l’interdisciplinarité, Intervenants RosesMonde
Table ronde autour des obtenteurs : comment se construit la créativité.

Conclusions, B. Veith, A. Grapin, B. Plottu, C. Oghina-Pavie, B. Calas, RosesMonde et J. Gourlet, président de la section rose de la SNHF.

Programme susceptible de modification

Informations pratiques

Date : 9 et 10 mars 2020
Lieu : SNHF, 84 rue de Grenelle, 75007 Paris (Métro : Rue du Bac ligne 12)
Tarifs :
Les conférences : 30 euros, 25 euros pour les adhérents SNHF
Le repas du mardi 10 mars : 30 euros
Inscription : boutique en ligne
Contact : communication@snhf.org

Partenaires :

[Actu] Fiesta Botanica, un appel à la communauté botanique

A l’occasion des 20 ans du réseau, Tela Botanica et les Écologistes de l’Euzières lancent aujourd’hui un appel à la communauté botanique pour organiser les 29, 30 et 31 mai 2020, Fiesta Botanica. Ce seront 3 jours dédiés à la botanique, pensés comme un festival sur l’ensemble de la commune du Vigan (30, Gard) et ses alentours. Il proposera de nombreuses activités différentes chaque demi-journée à un public varié allant du botaniste amateur, au professionnel, et à la famille curieuse de nature venue se distraire en ce beau week-end de printemps.

Toutes les informations

[Actu] ‘Des fleurs et des pollinisateurs’ le mardi 11 février

Rendez-vous mardi 11 février 2020

Nous vous informons que la journée d’information de la SNHF “Des fleurs et des pollinisateurs”, initialement prévue le 17 décembre, a été reportée au mardi 11 février 2020. Nous vous remercions de votre compréhension.

La Société Nationale d’Horticulture de France, vous donne rendez-vous le mardi 11 février pour une journée d’information composée de neuf conférences sur la thématique des fleurs et des pollinisateurs.
Cette journée, ouverte à tous et gratuite, a pour objectif de diffuser des connaissances scientifiques et techniques au plus grand nombre. Elle s’adresse aussi bien aux jardiniers amateurs, aux professionnels du végétal, qu’aux associations et lycées horticoles.

Il existe des fleurs dont le pollen est transporté par le vent pour se poser sur la fleur d’une autre plante, d’autres se fécondent avec leur propre pollen mais nombre d’entre elles ont recours à un auxiliaire qui peut être un insecte, souvent un hyménoptère, famille des abeilles, ou encore un papillon voire un oiseau ou une chauve-souris.
 Les plantes à fleurs présentent avec les insectes des relations riches et diverses. La pollinisation est celle qui a permis le développement d’un grand nombre d’adaptations entre la plante et ses pollinisateurs.

Les relations entre les insectes et les plantes à fleurs sont anciennes. Chez les Angiospermes ancestrales, la pollinisation déjà était assurée par des coléoptères consommateurs de pollen. Elles sont devenues complexes et diversifiées permettant d’offrir le gîte et le couvert aux insectes et d’assurer la pollinisation de 80% des plantes à fleurs. Chacune des parties, l’animal ou la plante, pouvant posséder des caractères morphologiques adaptés à l’autre. Certains auteurs n’hésitent pas à qualifier les relations entre les insectes et les plantes à fleurs de coévolution, d’autres de mutualisme. Quelles que soient les différentes qualifications ces relations privilégiées expliquent sans doute le développement important des Angiospermes alors que ce groupe est récent par rapport aux autres plantes terrestres.

La pollinisation, à l’origine de la graine et du fruit est un acte essentiel pour l’alimentation humaine. C’est la raison pour laquelle la santé des abeilles est une telle source de préoccupation mais nous apprendrons au cours de cette journée que l’abeille domestique n’est pas le seul acteur, loin de là.
Yvette Dattée, présidente du Conseil Scientifique

Cette journée est soutenue par Val’hor, l’interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage.

La journée est gratuite sur inscription. Le repas est payant si vous souhaitez déjeuner sur place.

> Inscription en ligne

 

Date : 11 février 2020 de 9h à 16h30
Lieu : SNHF, 84 rue de Grenelle, 75007 Paris

Le programme

8h30 > Accueil

9h00 > Ouverture – Dominique Douard, Président de la SNHF et Yvette Dattée, Présidente du Conseil Scientifique,
9h20 > Conférence introductive : La fleur : une façon de s’afficher sans ménagement – Marc André Selosse, professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle,
10h > La pollinisation, un moteur de l’évolution et la diversification des fleurs – Sophie Nadot, professeure université Paris Sud,
10h25 > Pollinisation par des animaux autres que les insectes – Aline Raynal Roques, Muséum National d’Histoire Naturelle,
10h50  > Discussion
11h00 > Pause

11h20 > Les insectes pollinisateurs, diversité et modes de vie – Vincent Albouy, Office Pour les Insectes et leur Environnement,
12h00 > Agir en faveur des pollinisateurs : Les professionnels du végétal mobilisés – Romain Manceau, chef de Projet VAL’HOR,
12h25 > Discussion

12h35 Pause déjeuner
13h50 > Pathologies de l’abeille domestique – Quentin Bicego, Conseiller Sanitaire Apicole Régional GDS Centre,
14h15 > Le frelon asiatique : un prédateur envahissant – Claire Villemant, Muséum National d’Histoire Naturelle,
14h40 > Discussion

14h50  > Aménagements et pratiques favorables aux insectes pollinisateurs – André Fougeroux, Académie d’Agriculture de France,
15h15 > Devenir apiculteur et installer ses premières ruches – Thierry Duroselle, Président de la Société Centrale d’Apiculture,
15h40 > Discussion
16h00 > Discussion générale
16h30 > Fin de journée

Marc-André Selosse

La journée sera suivie d’une séance de dédicace du nouveau livre de Marc-André Selosse : Les gouts et les couleurs du monde, paru en octobre 2019, aux éditions Actes Sud.

En savoir plus sur Les goûts et les couleurs du monde sur le site du Muséum National d’Histoire Naturelle

Pour en savoir plus

> (Re)découvrir, en ligne, le Grand Angle du numéro 643 de la revue Jardins de France : ‘Pollens, abeillle et compagnie’

> Découvrir la liste des plantes attractives pour les abeilles.

Les plantes attractives pour les abeilles

Cette liste est le fruit d’un travail mené par :

  • FranceAgriMer
  • L’institut technique de l’abeille (ITSAP)
  • Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
  • La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF)
  • L’institut technique de l’horticulture (Astredhor)
  • L’interprofession Val’hor.